Carte postale, France info

Carte postale. Le monastère royal de Brou

Tout l'été, Sophie Jovillard vous emmène sur les routes de France à la découverte d'un lieu. Aujourdhui, le monastère royal de Brou. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse. 
Le monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse.  (BALFIN JEAN PIERRE / MAXPPP)

Aimez-vous les belles histoires d’amour ? En visitant le monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse, ce n’est pas seulement une charmante balade à la découverte d’un chef-d’œuvre gothique flamboyant que vous allez vous offrir : vous en saurez aussi un peu plus sur la belle histoire sentimentale de Marguerite d’Autriche, petite fille de Charles le Téméraire et tante de l’Empereur Charles Quint. Marguerite fut veuve à 24 ans d’un certain Philibert le Beau. Et c’est pour lui qu’elle fera édifier ce que l’on pourrait appeler un Taj Mahal à la française. 

Véritable hymne à l’amour à l’aube de la Renaissance, le monastère royal de Brou, qui n’était à l’origine qu’un petit prieuré bénédictin entouré de champs, va devenir un monastère grandiose. Composé d’une église pour le service divin, des appartements de Marguerite, de bâtiments monastiques et de trois cloîtres. Les moines avaient d’ailleurs pour mission de prier pour le prince enterré. 

Monument préféré des Français en 2014

Je vous conseille de prendre le temps d’admirer l’église et sa toiture de tuiles vernissées dites "à la bourguignonne". L’intérieur est aussi absolument grandiose, vous ne saurez plus où donner de la tête entre les sculptures et les vitraux. C’est dans le chœur que vous pourrez admirer les fameux tombeaux de Marguerite d’Autriche, de Philibert le Beau et de sa mère Marguerite de Bourbon. Le gothique flamboyant s’illustre ici magnifiquement par ses dentelles de pierre. 

Le monastère royal de Brou a été récompensé comme étant le monument préféré des Français en 2014. Depuis, sa fréquentation a doublé, alors pensez à réserver vos visites. Cet été, le festival de musique A la Folie pas du tout, qui a trouvé au monastère son plus bel écrin, fête ses 10 ans. Une très belle programmation estivale, de Lou Doillon à Sarah Lavaud en passant par Barbara Carlotti.
9 euros l’entrée, gratuit pour les moins de 26 ans, et en plus, le billet donne accès au monument le jour du concert. 

Le monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse. 
Le monastère royal de Brou, à Bourg-en-Bresse.  (BALFIN JEAN PIERRE / MAXPPP)