Voyage et découvertes, France info

Cahier de vacances. Le masque et le tuba

Tous les jours, Fabien Randrianarisoa raconte un objet qui symbolise l'été. Aujourd'hui, le masque et le tuba.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les indispensables masque et tuba : le plaisir de profiter des beautés sous-marines.
Les indispensables masque et tuba : le plaisir de profiter des beautés sous-marines. (GETTY IMAGES)

Aujourd’hui, on enfile masque et tuba ! Nous partons en plongée !  Si les premières explorations sous-marines datent de l’Antiquité égyptienne, la plongée a connu un âge d’or au milieu du siècle dernier, avec l’invention des premiers masques et de quasi tout l’équipement moderne du plongeur, à Sanary-sur-Mer dans le Var, l'un des berceaux de la discipline

Assis sur le bord d’un zodiac, une bascule en arrière

Bien aidé par 10kg de bouteille d’air, vous voilà en combinaison en néoprène vous éloignant vers les profondeurs marines, en quelques coups de palmes, libéré de la pesanteur. Mais pour que naissent les hommes grenouilles, il y a 80 ans, il a fallu de solides tétards. Frédéric Dumas, grand ami du Commandant Cousteau était de ceux-là. "Ils n'étaient pas inconscients, mon beau-père disait qu'ils étaient trempés dur, c'est à dire qu'ils n'avaient pas peur de se faire un peu mal, de faire des trucs dangereux..."


François Tilquin est le gendre de Frédéric Dumas. Il travaille au musée qui porte son nom à Sanary-sur-Mer. "Il plongeait avec un masque qu'il avait bricolé lui-même dans une chambre à air de camion, qu'il maintenait avec une ficelle, et il plongeait nu, juste avec un maillot de bain en laine..."

Harpon, pince-nez, appareil photo étanche dans une cocotte-minute

À force de bricolage, Frédéric Dumas et les mousquemers, comme ils se surnomment, inventent en 1943 le scaphandre autonome, c’est-à-dire sans tuyau d’air relié à un bateau. "Avec ce système, les plongeurs ont pu explorer des domaines très importants, les détendeurs sont arrivés et on a pu rester dans l'eau à pression ambiante et cela a permis à Dumas de voir ce qu'il y avait en dessous." 

En août 1956, quand sort le film Le Monde du silence, réalisé par Jacques-Yves Cousteau, le monde découvre pour la première fois les beautés du monde sous- marin en couleurs, et ses dangers. Et si depuis, les noms de Dumas et Cousteau ont un peu disparu au large, au club de plongée de Sanary-sur-Mer, la relève est assurée.

Les indispensables masque et tuba : le plaisir de profiter des beautés sous-marines.
Les indispensables masque et tuba : le plaisir de profiter des beautés sous-marines. (GETTY IMAGES)