Ça nous marque, France info

Ça nous marque. MAIF, mutuelle d'assurance des instituteurs de France : un modèle "solidaire et citoyen"

C'est l'histoire d'une saga du monde de l'assurance qui court sur huit décennies. Olivier de Lagarde reçoit le Président-directeur général de la MAIF, Dominique Mahé. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le logo de la mutuelle de la mutuelle d\'assurance des instituteurs de France.
Le logo de la mutuelle de la mutuelle d'assurance des instituteurs de France. (MAXPPP)

Cette semaine, "Ça nous marque" accueille un des géants de l’assurance, la MAIF. Olivier de Lagarde reçoit Dominique Mahé, Président-directeur général du groupe depuis le 30 mai 2014, ancien enseignant en histoire et géographie. La MAIF en chiffres c'est : 18 milliards d’actifs, trois millions de sociétaires - donc de clients - et plus de 3,5 millions de véhicules assurés, la spécialité historique de la société.  

L’histoire de la MAIF

Tout débute en 1934, au café des Marronniers à Fontenay- le -Comte en Vendée, avec une idée qui a germé dans la tête de quelques instituteurs. Le 17 mai 1934, 156 instituteurs se rassemblent et décident de fonder la mutuelle auto des instituteurs de France. "La MAIF finalement, est née d’un acte politique, il s’agissait pour ces instituteurs de s’assurer entre eux, et finalement d’échapper aux compagnies capitalistes qu’il combattait aussi comme militants politiques", explique Dominique Mahé. 

"En 1934, l’instituteur, c’est un notable, ajoute Dominique Mahé, et rares sont les personnes qui dans une ville disposent d’un véhicule. L’instituteur, oui. L’assurance auto à cette époque n’était pas obligatoire, mais il valait mieux bien sûr s’assurer par précaution. Les instituteurs ont vécu cela comme une nécessité mais aussi comme un acte d’émancipation pour faire communauté de destin dans l’assurance auto".

Le statut de mutuelle

"C’est à la fois un modèle solidaire et citoyen", souligne Dominique Mahé. Solidaire car je m’inscris dans une communauté de destins, et c’est un modèle citoyen car les sociétaires ont aussi la possibilité de désigner leurs représentants au conseil d’administration. 30% des sociétaires, se prononcent régulièrement pour désigner leurs représentants."   

Investissement responsable

"Un volet de la  loi PACTE, précise Dominique Mahé, permet aux entreprises d’expliciter leur raison d’être dans le domaine économique et dans la société, et nous voulons aller plus loin, et adopter le statut de société à missions, dans les domaines de l’investissement, nous sommes extrêmement vigilants à ce que nos placements financiers servent le bien commun.

Si je vous dis que 80% de nos actifs relèvent de l’investissement responsable. Nous sommes aussi très acteurs dans le domaine de la finance solidaire, les produits d’épargne que nous proposons à nos sociétaires relèvent, au moins partiellement, de ce domaine."

Le logo de la mutuelle de la mutuelle d\'assurance des instituteurs de France.
Le logo de la mutuelle de la mutuelle d'assurance des instituteurs de France. (MAXPPP)