Ça nous marque, France info

Ça nous marque. Le zoo de Thoiry participe à la sauvegarde des espèces en danger

Olivier de Lagarde reçoit Thierry Duguet, président-directeur général du  zoo safari de Thoiry, situé dans les Yvelines.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Zoo de Thoiry sous la neige. Tigre de Sibérie. 
Zoo de Thoiry sous la neige. Tigre de Sibérie.  (MAXPPP)

Thierry Duguet est le président-directeur général du zoo safari de Thoiry. Ce parc de 150 hectares, dans les Yvelines, est le troisième site touristique privé d’Île de France. Il accueille près de 750 animaux et 440 000 visiteurs par an.  

Un créateur visionnaire  

C’est en mai 1968 que le châtelain Paul de La Panouse a l’idée de transformer sa propriété en zoo. Grande nouveauté, il décide de ne pas enfermer les animaux dans des petits enclos mais de les laisser en liberté dans plus de 100 hectares.

"Ce qui est très nouveau aussi, c’est de mettre différentes espèces ensemble, qui normalement cohabitent dans la vie sauvage en Afrique, mais à l’époque on disait que ce n’était pas possible, que les espèces allaient s’entretuer. En fait, ça a parfaitement fonctionné", raconte Thierry Duguet.  

Les résidents du zoo  

Le zoo de Thoiry fait partit de l’association EAZA (association européenne des zoos et aquariums), ce qui leur permet en partenariat avec des coordinateurs d’espèces, d'obtenir les animaux. "Quand ce sont des animaux que nous avons en trop, les zoos d’Europe qui en ont besoin sont mis en relation avec nous, et nous leur envoyons, nous leur prêtons ces animaux. En contrepartie, on va aussi avoir d’autres prêts d’animaux", explique Thierry Duguet.  

Le parc respecte le bien-être de ses habitants grâce, notamment, à leur semi-liberté et leurs grands enclos. Mais également par l'intégration du zoo dans des programmes pour la sauvegarde d’espèces en danger, comme le souligne son président-directeur général : "Par exemple, l’âne de Somalie. C'est un âne très rare et qui n'a que 200 ou 300 individus dans la nature. Si il n’y avait pas de zoos comme le nôtre, ces espèces disparaîtraient."  

Thoiry face à la concurrence  

Des zoos réputés, comme ceux de Beauval et Vincennes, sont des concurrents de taille pour Thoiry. Pour se différencier, le parc se diversifie de plus en plus dans l’animation avec, entre autre, leur tyrolienne. "C’est la première tyrolienne au monde qui permet aux gens de voler au-dessus de l’enclos des lions", précise Thierry Duguet. 

Zoo de Thoiry sous la neige. Tigre de Sibérie. 
Zoo de Thoiry sous la neige. Tigre de Sibérie.  (MAXPPP)