Ça nous marque, France info

Ça nous marque. La Mère Poulard

Le président de la célèbre auberge et biscuiterie La Mère Poulard du Mont-Saint-Michel, Éric Vannier, est l'invité d'Olivier de Lagarde.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Dans les cuisines du restaurant de la Mère Poulard le 24 novembre 2017, au Mont-Saint-Michel en Normandie. On prépare des spécialités d\'omelettes. 
Dans les cuisines du restaurant de la Mère Poulard le 24 novembre 2017, au Mont-Saint-Michel en Normandie. On prépare des spécialités d'omelettes.  (MAXPPP)

Éric Vannier est le président du groupe La Mère Poulard, auberge réputée du Mont-Saint-Michel et fabricant de biscuits.

Une femme à l'origine de l'auberge

Avant de devenir une marque célèbre, la Mère Poulard c’est Annette. Originaire de Nevers, elle vient au service de l’architecte français Édouard Corroyer, à Paris. À 21 ans, elle part avec lui et sa famille au Mont-Saint-Michel pour être femme de chambre, avant de devenir leur cuisinière.

Elle rencontre le fils du boulanger, Victor Poulard, avec qui elle se marie. Ensemble, ils créent une auberge : "La mère Poulard, grâce à ses talents, crée cette auberge qui devient très rapidement fameuse en France et dans le monde entier" raconte Éric Vannier.

La célèbre omelette

Ce qui fait rapidement la réputation de la Mère Poulard, c’est son omelette. Empreinte d’une tradition monastique du moyen-âge, elle utilise l'omelette comme mets d'accueil. Grâce à ses techniques et sa recette secrète, elle s’approprie le plat et en fait sa renommée : "Ce sont des techniques de battage, des techniques de cuissons, des sélections d’œufs. Parce qu’il y a les œufs, mais il y a aussi les accompagnements de l’omelette, puisqu’après avoir été un plat d’accueil, l'omelette est devenue un plat de la carte, et là, elle l’accompagnait des produits de la terre et de la mer. C’est à la fois l’omelette et tout ce qui l’accompagne" explique Éric Vannier.

La Mère Poulard du XXIe siècle

En 1986, Éric Vannier décide de racheter la Mère Poulard pour perpétuer ce patrimoine français et empêcher son rachat par une marque étrangère. 12 ans plus tard, l'auberge est toujours là mais la marque commercialise également des biscuits issus de la recette d’Annette Poulard : "Je n’ai fait que reprendre son idée et l’élargir un peu. Effectivement dans un premier temps nous les avons faits pour les visiteurs du Mont-Saint-Michel, et comme ça plaisait beaucoup, on s’est agrandi".

Pour faire face à la concurrence, la marque mise sur la qualité de ses produits, précise Éric Vannier : "On se bat sur la qualité, sur le fait que ces biscuits utilisent que des matières premières françaises ou sélectionnées, sans additifs, sans conservateurs"

Dans les cuisines du restaurant de la Mère Poulard le 24 novembre 2017, au Mont-Saint-Michel en Normandie. On prépare des spécialités d\'omelettes. 
Dans les cuisines du restaurant de la Mère Poulard le 24 novembre 2017, au Mont-Saint-Michel en Normandie. On prépare des spécialités d'omelettes.  (MAXPPP)