Cet article date de plus de six ans.

Paris si calme....

écouter (5min)
C'était une obligation aujourd'hui: à Paris, et dans 22 villes de France, seuls les véhicules avec des plaques impaires avaient le droit de rouler. Résultat : une pollution en baisse. Et une capitale toute neuve.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Panneau visible ce lundi  sur le périphérique parisien interdisant les véhicules aux plaques d'immatriculation paires © Maxppp)

Une journée à peine croyable. Celle d'aujourd'hui. A part quelque  conducteurs grognons "Rien a faire de cette obligation ! Je fais ce que je veux, parce que de toute façon cette decision arrive trop tard ! ", la lumière semblait être revenue parmi nous, mais surtout un calme devenu une matière inconnue dans la capitale. D'Est en Ouest, du Nord au Sud, on se demandait presque où étaient passés les gens?

Le métro nous accueillait à bras ouverts, gratuitement. Pas de bousculade, tellement moins de bruit. A en oublier, cette infernale promiscuité de sardines coincées dans une mini boite. Sous un grand soleil, les rues de Paris ont soudain pris des airs champêtres. Les bicyclettes semblaient reines (les scooters, toujours rois).

Mais où étaient passés les gens? Sans doute très bien organisés pour se déplacer auourd'hui. Ou tout simplement, absents, tranquillement chez eux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'était comment ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.