Cet article date de plus de six ans.

La Fashion Week en backstage

écouter (5min)
C’était ce jeudi le dernier round de la Fashion Week. Les collections prêts-à-porter et couture printemps-été 2015 ont fait une fois encore tourner les têtes et soulever les cours. Immersion backstage, au Palais de Tokyo, avec le couturier libanais Zuhair Murad.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Backstage à la Fashion Week,avant le défilé de Zuhair Murad © Nathalie Bourrus - RADIO FRANCE)

C'est donc le dernier jour et les filles sont fatiguées. Mannequin, un drôle de métier, pas toujours très rigolo. La plupart enchaîne les "shows", mange moins que peu. Elles n'ont pas le droit de se planter, la pression est forte pour des jeunes filles âgées parfois de tout juste 20 ans.

Derrière des rideaux lourds, il faut montrer patte blanche, pour pénétrer dans le sacro saint "backstage", soit montrer un badge bien particulier. Une fois à l'intérieur, le stress monte petit à petit. Maquilleuses, coiffeurs, habilleuses sont à fond, car en couture c'est le détail qui tue. Stress aussi, à cause du retard pris. "Ben là, on est censé commencer le défilé dans...une minute ", me lâche la chef maquilleuse. C'est sûr, c'est rapé pour la ponctualité, l'une des mannequins manque à l'appel, elle arrive en cata d'un autre show.

Dans la salle, la piste est encore couverte de plastique. La foule se presse. Des femmes pestent. "On est VIP, on devait être au premier rang, et on se retrouve au dernier ! ". Tout le monde se prend, un peu trop, pour une Very Important Person, aujourd'hui.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'était comment ?

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.