C'est mon week-end, France info

Vivre le festival "Etonnants voyageurs" à Saint-Malo

Pour ce weekend de la Pentecôte cap sur la côte nord de la Bretagne, à Saint-Malo. La cité corsaire d’Ille-et-Vilaine accueille à partir de samedi la 27e édition du festival "Étonnants Voyageurs". Soixante mille visiteurs sont attendus, trois jours de voyage à travers la littérature et le cinéma.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Plage de Bon-Secours © OT Saint-Malo)

Plus de deux cents écrivains d’une vingtaine de pays sont invités. Au programme, des projections, des lectures, des débats autour de grands thèmes d’actualité. Les voix d’ici et d’ailleurs bruissent, échangent, s’écoutent, partagent avec le public.

Parmi les têtes d’affiche, l’académicien Dany Laferrière, le scientifique Hubert Reeves et l’américain Ta-Nehisi Coates qui s’intéresse aux violences raciales. Selon le quotidien Ouest France, c’est actuellement l’auteur préféré de Barack Obama.

À côté de la plage

Quel bonheur de laisser ses traces de pas sur la plage du sillon ! C’est d’ailleurs l’un des lieux favoris de Michel Le Bris , cofondateur du festival "Étonnants Voyageurs".

"Ici, je respire à pleins poumons, ça me donne toujours des petits frissons, il se passe quelque chose. Avec en plus ces brise-lames qui disent assez de la violence des tempêtes qui peuvent aussi frapper Saint-Malo."

Quel plaisir aussi de scruter l’horizon sur la plage de Bon-Secours et de prendre un verre au bar du Soleil. Juste en face des remparts.

(La Plage du Sillon © OT Saint-Malo)

La balade sur les remparts de Saint-Malo est un must !

Deux kilomètres à pied sur ce chemin de ronde que l’on peut parcourir aussi en trottinette électrique, en segway. Avec dans les mirettes la côte d’Émeraude et l’île du Grand Bé, où repose Chateaubriand.

Du haut de cette muraille de granit du 12e siècle, qui entoure le centre historique, on contemple les marées. C’est toute cette énergie, cette force, cette puissance de la mer que l’on vient chercher. Ouvrez grand vos chakras, ces vibrations ultra-marines sont très… pénétrantes !

Au nord des remparts se trouve le château de Saint-Malo transformé aujourd’hui en un musée d’histoire

(Le donjon du château © OT Saint-Malo)

Toute la vie de Saint-Malo y est retracée. Depuis l’arrivée au 6e siècle du moine gallois Mac Low auquel la ville doit son nom jusqu’à sa reconstruction après les bombardements américains de 1944. Une cité dont l’écrivain-journaliste Jean-Paul Kauffmann - présent au festival "Étonnants Voyageurs" - apprécie l’esprit un peu rebelle.

"Saint-Malo est appelée la ville corsaire, ce n’est pas pour rien ! Elle a un côté rebelle. On l’oublie trop souvent, c’est une ville qui s’est faite toute seule grâce à une élite négociante très dynamique. Alors que des ports comme Lorient, Brest ou le Havre ont été créés par le pouvoir central."

On vient aussi à Saint-Malo pour profiter de ses bonnes tables

En ce moment c’est la saison des moussettes. Ce sont de jeunes araignées de mer un poil velues, qui dit-on, n’ont pas encore connu l’étreinte. Leur goût sucré est prodigieux... foi de Michel Le Bris. Et elles font fureur, n’en déplaisent aux Anglais qui nous regardent les manger un brin effarés.

Saint-Malo, à moins de trois heures de Paris en TGV

2 heures 50 quand tout roule. À l’horizon 2017, à partir du mois de mai, le trajet devrait être réduit à 2h15 grâce au prolongement de la Ligne à Grande Vitesse Paris-Le Mans.

(© OT Saint-Malo)

EN PRATIQUE

Le Site de Saint-Malo

Le Site du Festival Etonnants Voyageurs

(Plage de Bon-Secours © OT Saint-Malo)