C'est mon week-end, France info

L'Ombrie, botte secrète de l'Italie

C’est mon week-end ! Chaque jeudi sur France Info, des idées d’escapades avec Ingrid Pohu. Cette semaine, nous partons dans le centre de l’Italie découvrir la région de l’Ombrie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Vue depuis le belvédère de Pérouse © Ilaria Tonti)

Botte secrète oui. Parce que peu de gens connaissent l'Ombrie, région de passage entre Rome et Florence. Alors comment passer de "l’Ombrie à la lumière" ? Facile, car dans ce joli cœur vert de l’Italie, vous aurez forcément les yeux de Chimène pour le lac Trasimène. Tout autour, à pied ou à vélo, à vous les petits bourgs médiévaux cachés entre vignobles et oliviers. Pas loin, près de la ville de Terni, ô surprise, on contemple les cascades les plus hautes d’Europe !

(Les cascades les plus hautes d'Europe © Ilaria Tonti)

Et l’hiver quand il neige, c’est rando raquettes…

Comme à Castellucio Norcia, village perché sur un promontoire au cœur du parc national des Monts Sibillini. Comptez 80 euros la demi-journée pour un trek avec un guide. On peut aussi s’envoyer en l’air du haut du Mont Subasio pour faire du parapente. Panorama époustouflant sur la vallée.

L’Ombrie est aussi une destination de choix pour les amateurs d’art?

A l’image de Pérouse, sa capitale dont les origines remontent à l’époque étrusque comme son très beau puits en centre-ville. Cette cité de 200.000 habitants abrite aussi des palais renaissance somptueux dont le Palazzo dei Priori qu’a connu Le Pérugin, célèbre peintre natif du pays dont on peut admirer les toiles à la Galerie nationale de l’Ombrie.

(L'église de San domenico à Pérouse © Ilaria Tonti)

Autre bonne raison de se rendre en Ombrie, les produits du terroir !

A Pérouse, au restaurant Osteria A Priori, quand la fagiolina del trasimeno, haricots blancs cultivés sur le fameux lac Trasimène s’acoquinent avec un ballon rouge de Montefalco on frôle... l’extase. Bien cotée aussi, la charcuterie comme nous l’explique Ilaria Tonti, auteure du guide " Italie du Nord et Toscane" aux éditions Viatao.

"En Ombrie, nous produisons un saucisson spécifique appelé Ciauscolo, un gros saucisson à la pâte très molle que l’on peut carrément tartiner sur du pain et qui fond dans la bouche, c’est un vrai délice !"

(Le jambon de Norcia © Ilaria Tonti)

Il n’y a pas que le saucisson qui fond dans la bouche, il y a aussi le chocolat !

Ah les baci perugina... "Baci" qui veut dire "baisers". Des noisettes enrobées de chocolat noir. Ces baisers sucrés enveloppés dans des mots d’amour vous attendent chez Sandri, la meilleure pâtisserie de Pérouse.

Et côté hébergement ?

Pour 60 euros la nuit, le Bed and Breakfast Della Mandorla au cœur de Pérouse. Entre deux entrechats, Lucia la propriétaire, prof de danse, guidera vos pas.

Le plus simple pour se rendre en Ombrie?

C’est d’atterrir à Rome, puis de voyager en train pendant environ 90 minutes jusqu’à Foligno, Assise ou Pérouse.

(Oliviers © Ilaria Tonti)

 EN PRATIQUE

-Le guide d'Ilaria Tonti "Italie du Nord et Toscane" aux éditions Viatao.

-B&B Della Mandorla à Pérouse. On jouit d'une vue magnifique sur les toits de la ville depuis la chambre.

-On peut aussi tester le tourisme agricole très répandu en Ombrie. Avec l’agritourismo on se retrouve à la campagne au contact des animaux et de la terre. Près de la ville d’Assise, la villa San potente. Tarif : 20 euros / pers. pour une chambre au beau milieu d’une oliveraie de 9 hectares.

-Agence Trekking in Umbria

-Restaurant Osteria a priori

-Pérouse est une ville verte équipée d’une trentaine de bornes de recharge pour les voitures électriques. Le bon plan c’est de faire appel à la société Umbria Green Card qui livre des véhicules électriques à domicile aux touristes.

(Vue depuis le belvédère de Pérouse © Ilaria Tonti)