C'est mon week-end, France info

C’est mon week-end. Découvrir Belfort, son festival international de musique universitaire et ses bonnes adresses

De sa citadelle à ses 150 lions, de balades en bonnes adresses gourmandes, profitez du week-end pour découvrir Belfort et son territoire.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La cathédrale Saint-Christophe de Belfort.
La cathédrale Saint-Christophe de Belfort. (MAXPPP)

Cap sur la région Bourgogne Franche-Comté ! Belfort, ville de 50 000 habitants, attire chaque année des milliers de festivaliers en plein été pour ses Eurockéennes. Mais Belfort a d’autres trésors cachés ! On vous fait la visite.  

Le violon, star d’un festival

Pour ce week-end, profitez de son Festival international de musique universitaire (FIMU), qui démarre le 17 mai. Cette année, le violon est à l’honneur. Pour cette 32e édition, il y aura notamment un concert-hommage au jazzman Didier Lockwood, parti rejoindre les étoiles en février dernier. Il devait être le parrain de cet événement où l’on attend 100 000 festivaliers venus assister jusqu'à lundi 21 mai aux concerts gratuits de groupes très éclectiques : la musique classique orientale de Maqamat Al Quds, originaire de Palestine, la salsa du groupe équatorien La Malamaña. Vous pourrez aussi découvrir des fanfares et des chorales.  

La citadelle de Belfort  version 2.0

On profite de cette escapade pour découvrir la citadelle de Belfort. Et c’est nouveau, la visite peut se faire en version 2.0 grâce à la réalité augmentée. Deux options : soit on prend son smartphone, soit on loue une tablette directement à la citadelle. Une façon amusante de plonger dans l’histoire puisque depuis la cour d’honneur et la terrasse panoramique, on vous montre les paysages et l’évolution de ce monument à travers différentes époques. On apprend ainsi que Belfort a doublé sa surface au 17e siècle grâce à l’architecte Vauban.  

Parcours touristique pour les chasseurs de lions

Une image de cité industrielle un peu sombre colle à Belfort, et pourtant on y retrouve des façades colorées. C’est le cas dans la vieille ville médiévale où l’on déambule au milieu des remparts et au milieu des lions. Emblème de cette cité rebelle qui a su résister à l'invasion prussienne en 1871, le lion de Belfort trône au pied de la falaise de la citadelle. On doit cette sculpture monumentale à Auguste Bartholdi. Levez la tête, quelque 150 lions veillent sur Belfort, ici sur un balcon, là sur une façade. Un parcours touristique a même été créé pour les "chasser", ça s’appelle : le Safari des lions.  

De très bonnes tables à découvrir

Il y en a, de très nombreuses adresses gourmandes, entre la cuisine franc-comtoise (saucisse de Montbéliard, comté…) et la cuisine alsacienne. Parmi les spécialités, l’épaule du Ballon (carré d’agneau aux myrtilles). Quelques adresses à retenir : Le Pot-au-feu, La Fontaine des saveurs, L’Instant gourmand pour une cuisine de terroir et de traditions. Si vous aimez la nouvelle cuisine, le dernier resto à la mode s’appelle Le Balcon by La société.  

Un petit détour au marché aux puces, c'est indispensable. C’est le plus grand de l’Est de la France ! Il se tient chaque premier dimanche du mois au cœur de la vieille ville. Après ça, on file chez Marcel et Suzon, un bar-salon de thé ambiance vintage. Pour un coup de rétro dans les années 40.  

Mille kilomètres de randonnées

Autour de Belfort c’est très rural. En dix minutes on se retrouve à faire du canoé sur l’étang des Forges, on crapahute sur le site du Ballon d’Alsace et on pédale sur la Voie verte qui mène jusqu’au Jura suisse. En train Belfort est à 2h10 de Lyon, 2H20 de Paris et 4h de Marseille.

La cathédrale Saint-Christophe de Belfort.
La cathédrale Saint-Christophe de Belfort. (MAXPPP)