C'est mon époque, France info

C'est mon époque. Télés, ballons, chaussures... et bientôt pizzas : le Mondial 2018 dope le secteur commercial

La Coupe du monde débute en Russie le 14 juin, mais pour le commerce du monde entier, le match a déjà commencé. Le marché français s'attend à un gros coup de pouce.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pour le Mondial 2018, il devrait se vendre en France 5% de télés en plus par rapport à une année sans grande compétition de football (illustration)
Pour le Mondial 2018, il devrait se vendre en France 5% de télés en plus par rapport à une année sans grande compétition de football (illustration) (MAXPPP)

Comme tous les quatre ans, la Coupe du monde de football est très attendue par le monde de l'économie, du commerce et de la consommation. Le Mondial en Russie, à partir du 14 juin, est porteur d'espoir dans de multiples domaines.

Le monde de la télé en ébullition

Les professionnels, fabricants, vendeurs du secteur des télés et de leurs équipements croisent les doigts. Le dernier Mondial au Brésil avait généré quelque 100 millions d'euros supplémentaires. Et cette année, pas de doute pour l'institut d'études GFK, on recommence. Il devrait se vendre en France 5% de téléviseurs supplémentaires par rapport à une année sans grande compétition de football : 250 000 postes, des grands écrans, au moins 55 pouces et 1m 40 en diagonale. Du haut de gamme avec une technologie 4K. Malheureusement, l'appareil ne fait pas tout puisque tous les matches ne seront pas tous diffusés en 4K. Mais on nous promet du noir plus profond et des couleurs plus pigmentées. 

Chez Fnac-Darty, avec des promotions sur une trentaine de téléviseurs, on pense même doubler les ventes d'ici juillet. Le groupe compte aussi sur les casques, les barres de son et sur de petits appareils, comme la machine à pop-corn ou la tireuse à bière, censés agrémenter les retransmissions. 

Les soirées foot donnent faim

Le foot s'accompagne souvent de pizzas. Pendant les matches du Mondial 2014, Pizza Hut en a servi, en France, une toutes les secondes, avec un chiffre d'affaires en hausse de 52%. Chez Domino's, on se souvient encore du match France-Albanie pendant l'Euro 2016. Les commandes de pizzas avaient augmenté de 70%. Cette année, tout le monde se frotte les mains. Il y a peu de décalage horaire. Les matches étant plutôt retransmis en deuxième partie de journée, les brasseurs se voient bien vendre un million d'hectolitres supplémentaires dans le monde, soit 1% des ventes totales de bière. Les sites en ligne affichent aussi leur espoir. Ils attendent 60 000 nouveaux joueurs pendant la compétition et 400 millions d'euros entre juin et juillet. 

Quasiment tous les secteurs sont concernés

Le domaine des articles de sport, ballons, maillots, chaussures, pèse un peu plus de 10 milliards d'euros sur le marché français. Il pourrait gagner un point de croissance. Adidas, partenaire du mondial et Nike, qui habille l'équipe de France sont déjà en compétition. Les jeux et jouets sont aussi dans le tourbillon commercial du Mondial, comme l'album Panini devenu mythique. Il faut compter près de 700 vignettes pour remplir l'édition 2018, soit un budget d'environ 900 euros, selon les calculs d'un professeur de l'université de Cardiff (Royaume-Uni). De son côté, Playmobil mise sur 20% de clients supplémentaires grâce à sa toute première licence officielle.

Même le Palais de l'Elysée pourrait y gagner. La cote de popularité du président Chirac avait bondi de 14 points en 1998, juste après la victoire française...

Pour le Mondial 2018, il devrait se vendre en France 5% de télés en plus par rapport à une année sans grande compétition de football (illustration)
Pour le Mondial 2018, il devrait se vendre en France 5% de télés en plus par rapport à une année sans grande compétition de football (illustration) (MAXPPP)