C'est mon époque, France info

C'est mon époque. Kiabi lance une ligne de vêtements pour les enfants handicapés

Le groupe de distribution Kiabi s'intéresse aux handicapés. Il vient de lancer une gamme de vétements adaptés pour les enfants. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une cliente reçoit les conseils d\'une vendeuse dans un magasin Kiabi à Faches-Tumesnil (Nord), le 23 septembre 2014.
Une cliente reçoit les conseils d'une vendeuse dans un magasin Kiabi à Faches-Tumesnil (Nord), le 23 septembre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le numéro un français de l'habillement, Kiabi, lance une nouvelle gamme des vêtements destinés aux enfants handicapés. Pour l'occasion, le géant s'est associé à un Petit Poucet du prêt-à-porter, une marque baptisée Les loups bleus. Objectif :commercialiser des vêtements certes fonctionnels mais qui n'oublient pas la mode.


Le choix est souvent réduit. Un vêtement relativement facile à enfiler mais moche ou un peu plus chic mais beaucoup plus cher. Il n'est pas facile de s'habiller quand on est en fauteuil roulant ou à mobilité réduite et depuis quelques jours, les vêtements signés Kiabi X Les loups bleus Garçon et  Kiabi X Les loups bleus Fille sont en vente sur internet.

Des vêtements astucieux

Avec des fermetures par scratch ou par aimant, des tailles élastiquées, des ouvertures sur les côtés et des prix serrés, de 15 à 50 euros. Il faut compter deux ou trois fois plus pour les rares offres du marché. Par exemple, un tee-shirt à rayures : le dos et le devant sont identiques. Du coup, on ne peut pas se tromper et en plus il est réversible, dessus dessous. Le pantalon spécial position assise : un jean avec des pressions aux chevilles, plus facile à enfiler et des poches déplacées vers les genoux et ouvertes vers l'intérieur pour éviter que tout ne tombe ou encore cette cape colorée, longue devant, courte derrière pour protéger du froid les enfants en fauteuil  et il n'a pas fallu plus d'une semaine pour qu'ils soient en rupture de stock.

La gamme sera étendue

Les prochaines pièces seront peut être des bodys grande taille ou d'autres capes plus légères pour le printemps. L'enseigne a posé la question à des parents. Ce sont d'ailleurs leurs enfants qui jouent les mannequins sur le site. Tous ces vêtements pourraient un jour être vendus dans les magasins de la marque. En tous les cas, ils sont fabriqués dans des ateliers solidaires et, en France ,un peu sur le modèle de l'américain Tommy Hilfiger. Le créateur mondialemement connu s'est lui aussi associé à une mère de famille couturière et concernée et il y a un an, ils ont créé une collection pour enfants handicapés.

Idée généreuse mais pas seulement

Selon une étude américaine, près de 600 millions de clients potentiels seraient laissés de côté par l'industrie de la mode. Un marché de plus de 37 milliards d'euros. Ça vaut la peine de s'y intéresser pour toutes sortes de raisons.

Une cliente reçoit les conseils d\'une vendeuse dans un magasin Kiabi à Faches-Tumesnil (Nord), le 23 septembre 2014.
Une cliente reçoit les conseils d'une vendeuse dans un magasin Kiabi à Faches-Tumesnil (Nord), le 23 septembre 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)