C'est mon budget. Voitures d'occasion : un marché florissant et quelques conseils à suivre avant de choisir

écouter (3min)

Il faut attendre des mois pour avoir une voiture neuve, à cause de la pénurie de semi-conducteurs, les fabricants sont obligés d’arrêter certaines usines. La crise économique aussi réduit les budgets.

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Soyez prudent en matière d'achat de voitures d'occasion. Surtout pas d'espèces et attention à la carte grise.  (1001NIGHTS / E+ / GETTY IMAGES)

La pandémie et la crise économique ont stimulé le marché des véhicules d'occasion, en particulier à cause de la pénurie de semi-conducteurs. Résultat : vous êtes de plus en plus nombreux à vous tourner vers cette solution pour vous procurer votre nouvelle voiture. Fanny Guinochet vous conseille de suivre une démarche de contrôle et surtout de ne pas céder trop vite à la pression de ce marché. 

Attention à bien choisir votre véhicule  

Déjà il faut définir le choix du modèle en fonction de votre budget, c’est déterminant. Une voiture standard vous permettra d’avoir plus facilement des pièces de rechange par exemple. Quant au prix, consultez l’argus ou les cotes d’occasion pour vous faire une idée, en fonction du nombre de kilomètres au compteur et de l’âge du véhicule.  

Faut-il passer par un professionnel ou un particulier ?  

L’avantage du professionnel : avoir plus de sécurité, le professionnel propose des garanties et en cas de problèmes, il sera tenu responsable. Les véhicules d’occasion en stock chez les professionnels possèdent aussi souvent des avantages de remise. 

En revanche, le prix est souvent plus intéressant lors de l’achat avec des particuliers, et c’est plus facile de négocier mais il y a plus de risques en cas de soucis. Vous pouvez aussi passer par des plateformes de ventes en ligne de voitures d’occasion, il y en a de plus en plus, AramisAuto (dans lequel Stellantis, l’ancien PSA est au capital), carnext… Renault va aussi bientôt lancer sa plateforme de vente via Heycar.  

A quoi dois-je faire attention ?  

A tout ! Même à l’heure d’Internet, demandez à voir le modèle, à l’inspecter et surtout oser l’essayer, conduisez-le une quinzaine de minutes. Pour contrôler l’état de la carrosserie, des pneus, des freins, des vitrages, repérer un bruit suspect, soulevez le capot aussi. Demandez toujours l’historique des réparations pour éviter les mauvaises surprises, le contrôle technique, le carnet d’entretien  

Vérifiez aussi le certificat de situation, obligatoire pour revendre un véhicule à moteur : Il est téléchargeable gratuitement sur le site Internet histovec.interieur.gouv. Et ce doc permet de s’assurer que l’auto ne fait pas l’objet d’une opposition de vente du Trésor public, qu’elle n’a pas été volée, ou jugée inapte à la circulation, si elle a connu un accident. Sans oublier, bien sûr, la carte grise.  

Tous ces papiers doivent évidemment vous être transmis AVANT la signature. Prenez quelques minutes pour bien vérifier s’ils correspondent bien à votre véhicule et son immatriculation. Attention, aussi, au véhicule qui aurait changé trop souvent de mains, c’est suspect.   

Des arnaques à éviter

Plus le marché est florissant, et plus il y a des risques. Méfiez-vous des vendeurs trop pressés, de ceux qui demandent de l’argent tout de suite, Passez par des paiements sécurisés comme Paycar qui permettent des transactions 100% sécurisés, et surtout, surtout, pas d’espèces !      

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers C'est mon budget

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.