C'est mon boulot, France info

Les jeunes diplômés moins attirés par le travail à l'étranger

Les jeunes Français, les plus diplômés, voient de moins en moins leur avenir à l'étranger. Comme si la France redevenait attractive. C'est ce qui ressort d'une étude parue ce lundi 25 juin. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Photo d\'illustration. 
Photo d'illustration.  (LAURENCE MOUTON / MAXPPP)

Une étude vient confirmer ce qu'on observe depuis plusieurs années. Une tendance solide qui a maintenant quatre ans. L'avenir des jeunes diplômés ne passe plus forcément, massivement, par un séjour à l'étranger. Ainsi, selon la toute dernière étude, qui sort ce lundi 25 juin, produite par Cadremploi et le Boston consulting group, la part des jeunes qui envisagent de quitter la France pour une expérience à l'étranger perd 15 points.

Seuls 12% des diplomés des grandes écoles partent travailler à l'étranger

Douze pourcent des diplômés des grandes écoles seulement partent travailler à l'étranger. Ce chiffre reste très haut : plus des deux tiers des jeunes interrogés envisagent un séjour à l'étranger. Il faut dire que l'échantillon est constitué pour moitié de bac+3 à bac+5. Donc on peut dire sans se tromper que les jeunes les mieux formés, pour qui le passage par la case étranger s'imposait, sont un peu plus enclins à rester en France.

Et ceux qui partent, sont également moins nombreux. C'est très net. La Conférence des grandes écoles a noté que la proportion de leurs diplômés qui partent à l'étranger pour leur premier emploi est en net recul. Ils ne sont plus que 12%. Une baisse de quatre points en un an.

La France de nouveau attractive ?

On peut avancer plusieurs raisons. D'abord l'amélioration du contexte économique en France. Le très faible taux de chômage des cadres, 3,5%. Or ces diplômés sont de futurs cadres. Et puis les aspirations des jeunes. Toutes les enquêtes montrent qu'ils recherchent un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Un boulot qui ne les dévore pas tout crus. Or les entreprises françaises sont de plus en plus attentives à ce point. Plus, certainement, que celles de pays émergents ou à très fort dynamisme économique.

Et ceux qui partent, que cherchent-ils ? De l'argent, notamment, c'est clair. D'après cette enquête BCG Cadremploi, l'expérience internationale offre de meilleures perspectives de carrière et des salaires plus élevés. Ces critères matériels sont d'ailleurs plus marqués chez les jeunes Français que chez les autres. A noter aussi que si la proportion de jeunes qui veulent partir baisse, elle reste plus élevée que la moyenne mondiale. Les jeunes Français sont par exemple bien plus tournés vers l'étranger que les jeunes Allemands. Un nouveau site traite d'ailleurs du travail à l'étranger. Il s'agit de françaisaletranger.fr. De l'actualité internationale et surtout des infos pratiques pour s'installer, trouver un emploi, décrocher un visa de travail. Selon l'Insee, 3,4 millions de Français vivent à l'étranger et ce chiffre croît de 5% chaque année.

Photo d\'illustration. 
Photo d'illustration.  (LAURENCE MOUTON / MAXPPP)