C'est mon boulot, France info

Les entreprises restent réticentes à embaucher des handicapés

D'après un sondage de l'Agefiph auprès d'entreprises, l'emploi des personnes handicapées n'est "pas important", voire pour près d'un répondant sur cinq, "pas important du tout".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une personne handicapée travaille sur une chaîne de production dans une entreprise à Houlgate (Calvados).
Une personne handicapée travaille sur une chaîne de production dans une entreprise à Houlgate (Calvados). (MYCHELE DANIAU / AFP)

Embaucher une personne handicapée, est-ce toujours aussi difficile ? Est-ce que ça ralentit le travail des personnes valides ? Est-ce que c'est un enjeu important ? Un sondage, que francinfo vous dévoile en exclusivité, fait le point sur ces questions, plus de vingt ans après l'obligation pour les entreprises d'employer 6% de personnes handicapées.

Chaque année l'Agefiph, l’organisme qui collecte la pénalité auprès des entreprises qui ne respectent pas l’obligation d’employer 6% de travailleurs handicapés, photographie l'état de l'opinion sur le handicap au travail. Un point notamment, très suivi : est-ce que l'insertion des personnes handicapées vous parait vraiment importante au sein de votre entreprise ?

Les résultats ne sont pas très encourageants. Une majorité continue de se dégager pour trouver que l'emploi des personnes handicapées n'est pas importante, voire, pour près d'un répondant sur cinq, "pas importante du tout". À l'Agefiph, on ne veut pas désespérer. Malika Bouchehioua, sa présidente : "J'ai envie quand même de positiver. La courbe du chômage ne s'inverse pas, donc c'est un peu décourageant, néanmoins on a quand même une évolution des mentalités et plus particulièrement dans les PME. Si on fait le comparatif avec les chiffres d'il y a 20 ans, on a quand même 10% d'amélioration. 10% d'entreprises qui nous disent qu'elles sont en capacité d'accueillir une personne en situation de handicap."

Embaucher une personne handicapée reste difficile

Une progression, certes, mais les deux-tiers des salariés et des dirigeants trouvent toujours qu'embaucher une personne handicapée, c'est difficile. Mais là non plus, il ne faut pas désespérer, l'opinion évolue. En dix ans, la part de ceux qui trouvent facile d'embaucher un handicapé est en nette hausse :  20 points de plus.

44% des salariés français disent travailler avec au moins une personne handicapée, selon ce sondage Agefiph. S'ils reconnaissent qu'il faut la plupart du temps aménager le poste, ils disent aussi que c'est l'occasion de mettre en place de nouvelles manières de faire. Ils ne sont pas moins de 82%, une écrasante majorité, à affirmer que l'intégration d'une personne handicapée n'a pas ralenti ses entreprises dans le travail.

Une personne handicapée travaille sur une chaîne de production dans une entreprise à Houlgate (Calvados).
Une personne handicapée travaille sur une chaîne de production dans une entreprise à Houlgate (Calvados). (MYCHELE DANIAU / AFP)