"La Tofuterie", un site qui fait pousser du soja

écouter (3min)

"C'est mon boulot" revient tout l'été sur 40 idées de business originales, des créations d'entreprise qui répondent à l'air du temps. Lundi 11 juillet, le portrait de Victor Aupetit, qui croit au développement du soja comme alternative aux desserts lactés.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des plants de soja cultivés en France. (FRED SCHEIBER / AFP)

Pour l'instant, c'est une crème dessert destinée à la restauration collective, les entreprises, les écoles et les établissements pour personnes âgées, fabriquée à base de soja bio produit localement dans plusieurs fermes de l'Essonne. Derrière cela se cache la Tofuterie, réunion de six copains et copines de moins de trente ans, née pendant le confinement, avec des préoccupations très sérieuses."Il y a une question qui nous anime à La Tofuterie, c'est de savoir comment va-t-on faire pour nourrir une population grandissante, avec des moyens limités et en réduisant le plus efficacement possible nos émissions de gaz à effet de serre", explique Victor Aupetit.

Pourquoi le soja ? Notamment parce qu'il n'a pas besoin d'engrais azotés. Ce sont donc des gaz à effet de serre en moins. La Tofuterie a de grandes ambitions.

"Dans l'immédiat notre outil de transformation permettra de produire sept tonnes par jour de ce dessert à base de soja bio d'Île-de-France, et à terme, on pourra aller jusqu'à 50 tonnes par jour."

Victor Aupetit

sur franceinfo

La Banque publique d'investissement a fait un chèque de 30 000 euros : Victor Aupetit a ainsi le sentiment d'être sur la bonne vague, au bon moment.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.