INFO FRANCEINFO. Seul un quart des aidants déclarent leur situation à leur employeur

écouter (270min)

La journée nationale des aidants a lieu le mercredi 6 octobre. Selon une étude, l'âge auquel on devient aidant familial, n'est que de 39 ans. La prise en charge d'un proche demande un peu plus de huit heures par semaine.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
En 2030, un actif sur quatre sera proche aidant (image d'illustration) (WILLIE B. THOMAS / DIGITAL VISION VIA GETTY)

Aider une personne âgée ou un proche en situation de handicap, c'est le cas de 15% de la population active. Selon l'Insee, en 2030, un actif sur quatre sera proche aidant. L'étude réalisée par Viavoice pour l'OCIRP, un acteur de la protection sociale, en exclusivité pour franceinfo, révèle mercredi 6 octobre que l'âge des aidants baisse. Il n'est que de 39 ans et 81% de ces actifs qui doivent s'occuper d'un proche ont le sentiment de manquer de temps dans leur vie. Une charge qui déteint sur leur vie professionnelle : quatre salariés aidants sur dix ont déjà renoncé à une opportunité professionnelle en raison de leur situation personnelle.

>> Les proches aidants effectuent un travail de l'ombre peu reconnu : "On n'a pas le droit de lâcher prise"

Des aidants qui ont du mal à admettre leur propre situation. La très grande majorité dissimule leur charge à leur employeur. Selon ce sondage, seuls 26% des aidants familiaux ont informé leur employeur de leur situation. "Est-ce que tous les aidants se reconnaissent dans cette définition 'je suis aidant', note Pierre Mayeur, directeur général de l'OCIRP. C'est un des premiers travaux qu'on doit mener, c'est un travail de sensibilisation pour que les personnes se reconnaissent elles-mêmes comme aidants. Ensuite la deuxième étape c'est le dire à son environnement de travail. Parce que j'ai peur d'être jugé, qu'on me dise 'tu n'as pas réussi à faire ceci ou cela parce que tu es pris par ces tâches d'aidant' et la personne peut avoir peur d'être sous valorisée, dévalorisée par son manager, par ses collègues et regardée de manière différente."

Un congé proche aidant existe

Des aidants qui se déclarent mal informés de leurs droits. Un congé proche aidant existe pourtant. 44 euros par jour pour les personnes vivant en couple et de 52 euros pour une personne seule. Un congé qui peut durer trois mois, et être renouvelé jusqu'à un an pendant toute la carrière du salarié. La demande de congé proche aidant est à adresser à l'employeur, qui ne pourra pas la refuser. Le congé pourra être fractionné. Par exemple une journée ou une demie-journée par semaine. L'OCIRP demande que les branches professionnelles aillent au delà et améliorent cette couverture.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.