C'est mon boulot, France info

Cadres : un écart de salaire inexpliqué de 7% entre les femmes et les hommes

Le salaire médian des femmes cadres s'élève à 46 000 euros, et celui des hommes monte à 52 000 euros selon une étude de l'Apec, à poste et profil équivalents. Un retard qui n'a pas diminué ces dernières années.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des hommes et une femme à l\'entrée d\'une entreprise. Photo d\'illustration.
Des hommes et une femme à l'entrée d'une entreprise. Photo d'illustration. (SIGRID OLSSON / MAXPPP)

Les écarts entre les salaires des femmes et des hommes font de la résistance même chez les cadres. Une étude de l'Association pour l'emploi des cadres (Apec) montre qu'il subsiste une différence de 7% à poste et profil équivalents. Un retard qui n'a pas diminué ces dernières années. Cet écart est même de 13% si on prend la moyenne de ce que gagnent les hommes cadres par rapport aux femmes. Le salaire médian des femmes cadres s'élève à 46 000 euros, et celui des hommes monte à 52 000 euros. Une différence qui ne s'est pas réduite au cours des cinq dernières années, note l'Apec qui a interrogé 16 000 salariés du privé. Mais ces 6 000 euros d'écart s'expliquent, en partie, par le fait que les femmes n'occupent pas le même type d'emploi que les hommesn parce qu'elles ne travaillent pas dans les mêmes secteurs d'activité, et aussi parce qu'elles sont en moyenne plus jeunes.

L'écart se creuse au fil des carrières

Reste qu'il subsiste une différence inexpliquée, cet écart de 7% à niveau égal. C'est une différence qui a tendance d'ailleurs à augmenter au cours de la carrière. Il n'est que de 4% en début de carrière, mais il monte à 12% chez les cadres de plus de 55 ans. Ce qui est surprenant c'est qu'en dépit des politiques d'égalité salariale, malgré par l'exemple l'existence de l'index d'égalité salariale, en vigueur depuis deux ans dans les plus grandes entreprises, cet écart ne bouge pas. Il était déjà de 7% en 2016. Un blocage que perçoivent d'ailleurs bien clairement les femmes. Elles sont 86% à estimer que les inégalités ne se sont pas réduites depuis cinq ans. Alors que les hommes sont plus optimistes : seuls 60% d'entre eux disent que les inégalités n'ont pas baissé.

Il y a toujours aussi peu de femmes à des postes à responsabilité : seules 35% des femmes cadres sont des managers, contre 43% des hommes. Et quand elles dirigent des équipes, elles sont plus petites, comprennent une moindre grande proportion de cadres, et elles ont moins souvent que les hommes des budgets à gérer et des chiffres d'affaires à atteindre. L'une des sources de toutes ces inégalités reste la responsabilité parentale. À l'arrivée des enfants, les femmes cadres réduisent plus souvent leur temps de travail que les hommes. 14% des femmes cadres de 35 à 54 ans sont à temps partiel contre seulement 3% des hommes.

Des hommes et une femme à l\'entrée d\'une entreprise. Photo d\'illustration.
Des hommes et une femme à l'entrée d'une entreprise. Photo d'illustration. (SIGRID OLSSON / MAXPPP)