C'est mon boulot, en route pour la transition écologique : des ateliers de couture pour la réparation de vêtements

Tout l'été, des portraits d'entreprises qui s'engagent dans la transition écologique. Vendredi 7 juillet, Blandine Barré, qui a industrialisé la remise en état de vêtements.
Article rédigé par Philippe Duport
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Une couturière devant une machine à coudre. (FREDERIC CIROU / MAXPPP)

Comme son nom l'indique... "Les réparables" est une entreprise de réparation de vêtements. Elle s'adresse aux particuliers, aux marques de vêtements et aux entreprises, pour prolonger la vie des vêtements existants. "On va réparer, par exemple, des accrocs, des fermetures, des coutures décousues. Tout ce qui fait que le vêtement ne peut plus être porté dans son usage d'origine", détaille Blandine Barré, fondatrice de l'entreprise.

>> C'est mon boulot, en route vers la transition écologique : fabriquer une pièce détachée en 3D pour réparer

L'atelier est situé en Vendée, un deuxième est sur le point d'ouvrir à Lyon : il y a donc de l'embauche dans l'air. D'ailleurs, l'entreprise tisse sa toile : "Les réparables" veulent donner un nouveau souffle à la réparation de vêtements. "Le principe, c'est comme n'importe quel e-commerce, l'utilisateur va pouvoir commander ses réparations et en suite soit nous les envoyer à l'atelier par un système d'envoi de colis, soit venir les déposer directement à l'atelier", suggère Blandine Barré.

La grande originalité des "réparables", c'est de s'adresser à un autre public que les particuliers.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.