C'est mon boulot, France info

C'est mon boulot. Du site de cinéma à la méthode de yoga

Tout l'été dans "C'est mon boulot" on s'intéresse à ceux qui ont changé de métier, changé de vie. Lundi, Anne-Charlotte Vuccino, qui a fait de sa passion pour le yoga son nouveau métier.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une femme pratique le yoga.
Une femme pratique le yoga. (BSIP / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)

L'histoire commence un terrible accident. Une jambe brisée, fauchée par une moto, au Bénin. Le yoga va lui permettre d'en retrouver progressivement l'usage, de se passer des calmants. Pourtant elle n'y croyait pas, jusqu'à ce qu'une collègue de bureau le lui recommande, alors qu'elle travaillait chez Allociné : "Je me suis rendu compte que ce n'était pas du tout un truc de hippie, qu'il y avait vraiment des bénéfices thérapeutiques." Bientôt, elle part se former au yoga thérapeutique en Inde. Et teste ses connaissances auprès de ses amis. Elle hésite à devenir entrepreneur, mais elle comprend vite qu'on peut adapter la pratique à la vie de bureau : "Je n'avais que des jeunes actifs qui étaient toute la journée devant un écran et qui commençaient à avoir mal partout."

La jeune femme se lance et fonde Yogist, une méthode pour le "corporate yoga". Anne Charlotte se sert de son expérience dans le digital, à Allociné, pour transformer de simples cours de yoga en entreprise en véritable business. Aujourd'hui le site Yogist, grâce à un chatbot, vous aide à faire votre propre diagnostic et vous propose des exercices adaptés.Après avoir donné des cours elle-même, la jeune femme a recruté des profs, tous des anciens salariés. Elle passe aujourd'hui son temps à convaincre des bienfaits du yoga.

Une femme pratique le yoga.
Une femme pratique le yoga. (BSIP / UNIVERSAL IMAGES GROUP EDITORIAL)