Cet article date de plus de quatre ans.

C'est mon boulot. Des chefs d’entreprise mayennais viennent recruter à Paris

écouter (3min)

La Maison de la Radio accueille mercredi 53 chefs d'entreprise du département de la Mayenne prêts à tout pour embaucher. Ils veulent convaincre les Franciliens de venir poser leurs valises chez eux. Un job dating se tient toute la journée à Radio France.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le hall de Radio France avant le job dating de la Mayenne, le 15 novembre 2017. (JEAN-CHRISTOPHE BOURDILLAT / RADIO FRANCE)

Un job dating a lieu mercredi 15 novembre à Radio France, 116 avenue du président Kennedy, à Paris. Un job dating auquel ouvert à toutes et tous sans rendez-vous, de 10h30 et jusqu'à 16h30 : 110 postes à pourvoir sur le site de France bleu Mayenne, qui co-organise l'événement. Il y a de tout. Rien que chez Gruau, une carrosserie industrielle qui compte 13 sites en France et 7 à l'étranger, cela ressemble à un inventaire à la Prévert. Patrick Gruau, le patron du groupe : "Du technicien modeleur à l'ingénieur homologation en mécatronique au technicien peinture poudre, des gestionnaires de paie, des monteurs groupe froid, des soudeurs, des conducteurs de machine à commande numérique. Une variété de métiers extrêmement riche puisque chez Gruau, il n'y a pas moins de 80 métiers". Cela paraît un peu technique, mais on compte aussi beaucoup de cols blancs : on recherche ainsi des comptables, par exemple, des cadres et des techniciens. Et il n'y pas que l'industrie : beaucoup de postes sont proposés dans l'agro-alimentaire et même dans la réalité virtuelle. Laval s'est fait une spécialité du secteur.

Le taux de chômage est l'un des plus faibles de France

Pas plus de 7 %, mais pour les cadres et les ingénieurs il n'est que de 4,5 %, soit le plein emploi. Or c'est justement ce type de profils que ce département des Pays-de-la-Loire peine à attirer. Une pénurie qui pose problème. Patrick Gruau : "On peut dire que la croissance est dans certains cas freinée. Cela nous amème à avoir des délais dans nos réalisations qui peuvent être supérieurs à ce qu'attendent nos clients." 

Parmi les freins au déménagement vers un département rural, le salaire, qui peut baisser, forcément. Mais le patron du groupe Gruau a sa réponse : "Le salaire peut être 10 à 15 % moins élevé qu'à Paris mais le coût de la vie est bien inférieur et il a été prouvé que le département de la Mayenne est l'un des départements de France où le reste à vivre est le plus intéressant".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.