Cet article date de plus de quatre ans.

Bic collecte tous les stylos pour les transformer en mobilier public en plastique recyclé

écouter (4min)

Tout l'été dans "C'est mon boulot", chaque jour une initiative citoyenne engagée par une entreprise. Insertion, environnement, bien être des salariés. Mardi, Bic qui collecte tous les stylos pour les transformer en mobilier public en plastique recyclé.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Des stylos Bic dans un présentoir. (ERIC PIERMONT / AFP)

Les stylos peuvent être transformés en plastique recyclé pour être utilisés en mobilier public. Jusqu'à présent, les stylos, les "instruments d'écriture",  finissent à la poubelle comme les déchets ordinaires, on n'en fait rien mais c'est en train de changer. Bénédicte Cusinberchen, chez Bic, a repéré une entreprise américaine qui collecte des petits emballages complexes pour récupérer les matières : "Là, je me suis dit qu'il y avait une idée absolument géniale et je me suis dit qu'on allait prendre cette idée et qu'on allait lancer la collecte de tous les instruments d'écriture usagés, peu importe la marque et qu'on allait inviter les gens à collecter." Ubicuity, le programme de Bic, a déployé 7 000 points de collecte, écoles, le plus souvent, mais aussi administrations et entreprises, Bénédicte Cusinberchen : "Dans l'entreprise, ça peut faire l'objet d'un team building si on veut. Tout le monde collecte et une fois que le carton est rempli, on retourne sur le site, on télécharge une étiquette qu'on colle. Il y a un numéro de téléphone, on appelle et le lendemain quelqu'un vient ramasser."

Dans les entreprises, pour collecter, il faut s'y mettre à plusieurs. Des équipes se constituent, Bénédicte Cusinberchen : "On dit une équipe parce qu'il faut toujours un leader pour animer la collecte parce que les gens sont enthousiastes au début mais après il y a un creux donc il faut toujours dire, que c'est la fin de l'année, on collecte, c'est le ménage de printemps, donc ion collecte et en général les gens qui sont à la tête de ces équipes là sont des gens engagés, des gens qui ont envie de le faire et qui y croient."

Une économie collaborative et circulaire

Collaborative parce que tout le monde s'y met et circulaire parce qu'à partir de cette matière première, une entreprise normande, partenaire, va créer du mobilier d'extérieur en plastique recyclé, Bénédicte Cusinberchen : "Pour les écoles, on a une petite table de pique-nique très mignonne, on a deux types de bancs et on a aussi des tours d'arbres pour les récréations où les enfants peuvent s'asseoir autour des arbres." 9 600 stylos pour un tour d'arbre, 8 000 stylos pour une table de pique-nique, 8 400 stylos pour un banc. On sait d'où ils viennent comme le précise Bénédicte Cusinberchen : "On racontait l'histoire, d'où venait le plastique, ceux qui avaient collecté peuvent tout de suite voir à quoi leur geste a servi donc ce que j'ai fait, sert à quelque chose." Avec les royalties qu'il récupère sur les ventes de ces mobiliers, Bic finance de nouveaux points de collecte. Objectif : faire de ces déchets un véritable ressource.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.