Avec la crise sanitaire, la franchise séduit un nouveau public

écouter (3min)

Le salon Franchise expo se tient jusqu'à mercredi 29 septembre au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris. La franchise, une formule qui séduit de plus en plus de salariés ces dernières années, fait de nouveaux adeptes dans la foulée de la crise sanitaire.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Des boutiques franchisées dans la galerie commerciale de la gare Saint-Lazare à Paris. (DST / MAXPPP)

On recrute, partout. Des réseaux de réparation automobile, des chaînes de restauration rapide, de l'immobilier, des soins à la personne comme de la coiffure ou du bien être, des micro-crèches. Les réseaux de franchise recherchent cette année à recruter leurs nouveaux franchisés. La formule a un succès fou. Cela fait des années que ça dure, mais il semble bien que la crise sanitaire lui ait donné un attrait supplémentaire. Parmi ceux qui se sont posés de grandes questions sur le sens de leur travail, de leur vie, sur le lieu de résidence, certains voient dans la franchise la réponse à leurs interrogations. Employés de la restauration en chômage partiel, infirmières en burn-out : autant de nouveaux candidats à l'installation en franchise.

La franchise, quel est le principe ? On s'inscrit dans un réseau, dans une marque bien établie et on ouvre son propre point de vente, avec des méthodes, des produits, une communication qui vous sont imposés. On est formé pour cela. Pas un projet idéal pour les créatifs, mais parfait pour ceux qui veulent endosser les habits de l'entrepreneur sans risquer d'y laisser sa chemise. La mise de départ peut être modeste, à partir de 10 000 euros et elle peut grimper, mais c'est plus rare, jusqu'à 500 000 euros. Les revenus ? Pas forcément mirobolants : 35 000 euros par an en moyenne.

Les nouveaux franchisés ont en moyenne 34 ans

67% des franchisés estiment avoir mieux résisté à la crise sanitaire qu'un commerçant isolé. Et un quart d'entre eux a l'intention d'ouvrir un point de vente supplémentaire au sein du même réseau de franchise. Les trois quarts de ces franchisés sont d'anciens salariés, qui se lance en moyenne à 34 ans. Un quart d'entre eux change de région ou de département à l'occasion de leur installation en franchise.

Dans ce salon, on va trouver des réseaux de franchiseurs qui recrutent, il y a près de 500 exposants, mais aussi des avocats, des experts comptables, des juristes, des organismes de financement. C'est jusqu'à mercredi au parc des expositions de la porte de Versailles, à Paris, mais c'est aussi en ligne en suivant ce lien.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.