Quand la cuisine solidaire se conjugue au féminin

Voici des actions de solidarité aux fourneaux, initiatives d’aide alimentaire ou d’inclusion professionnelle, qui sont menées autour de femmes cheffes.
Article rédigé par Bernard Thomasson
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le festival Cheffes a lieu régulièrement (ici à Paris en 2022), le prochain se déroulera à Marseille les 7 et 8 avril 2024. (MORGANE POULIQUEN / ERNEST)

Ernest assure depuis une dizaine d’années des distributions de légumes bio, et propose des repas préparés par des bénévoles. L’association a aussi lancé une opération appelée le "pourmanger". Sa directrice, Marie Gérin-Jean, en explique le principe : "Dès le début, on a demandé à des restaurateurs s'ils acceptaient de majorer leurs additions de 50 centimes d'euro. Ce qui nous a permis de collecter des dizaines de milliers d'euros, pour lancer nos programmes de distributions de colis alimentaires."

Festival "Cheffes" à Marseille les 7 et 8 avril

Pour fêter la première collecte, Ernest a organisé un festival culinaire et solidaire. D'autres festivals ont suivi régulièrement dans différentes grandes villes. Le prochain, Cheffes, aura lieu les 7 et 8 avril à la Belle de Mai à Marseille, avec 40 cheffes de la scène culinaire marseillaise. Dans cette ville, de nombreuses femmes cheffes sont aussi propriétaires de leur restaurant; et sont des entrepreneuses. Une édition parisienne de ce festival suivra, les 19 et 20 mai.

Ana Moniz et Samah Elfatih sont deux cuisinières qui appartiennent à la "Bande de cheffes", traiteur engagé et solidaire à Paris. (ANTOINE MARTIN / BANDE DE CHEFFES)

"Bande de cheffes" aux Jeux de Paris ?

Autre exemple, l’entreprise Bande de cheffes. Ce traiteur, gourmant et généreux, emploie des femmes réfugiées; en leur procurant un statut de salarié. C'est un point clé pour sa fondatrice; Charlotte Leluc : "On les accueille de manière qu’elles puissent franchir la barrière des codes professionnels et du réseau, qu'elles n'ont pas en arrivant. Elles ont un talent à exprimer : ce sont des cuisinières; et nous travaillons avec elles pour adapter leurs recettes traditionnelles aux papilles françaises."

Elles viennent d'Ouganda, du Venezuela, du Soudan, du Sri Lanka ou d'Ukraine. Ajoutons que Bande de cheffes organise des brunchs chaque dimanche midi, au palais de Chaillot, face à la tour Eiffel. Des brunchs préparés, bien sûr, par ces femmes cuisinières en insertion, qui aimeraient, par ailleurs, être retenues parmi les traiteurs durant les Jeux de Paris. Elles ont, pour cela, écrit directement à Emmanuel Macron !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.