Jouer du couteau, durant tout ce week-end, à Thiers

La ville de Thiers accueille Coutellia, le festival international du couteau. La ville du Puy-de-Dôme est, depuis des siècles, la capitale mondiale de la coutellerie.
Article rédigé par Bernard Thomasson
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
80% des couteaux français sont fabriqués à Thiers, capitale mondiale de la coutellerie. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Le couteau a peut-être été pour l’homme son tout premier instrument vital. Indispensable en cuisine, il est aussi devenu un objet d’art que les grands chefs placent sur leurs tables, ou que l’on peut s’offrir. À Thiers, dans le Puy-de-Dôme, on fabrique des couteaux depuis le XIIIe siècle. Jean-Pierre Treille, le président du festival Coutellia, confirme cette ancienneté de la coutellerie.

"Elle a au moins 800 ans. La ville de Thiers est née d'un pèlerinage qui a engendré du commerce, et on pense que la coutellerie a commencé comme cela. Sur les 800 entreprises du début du XXe siècle, il en reste une centaine, c'est encore très important."

300 000 couteaux chaque jour

Si la Chine est le premier producteur mondial, Thiers reste le plus gros bassin coutelier d’Europe. Chaque jour, il sort des usines de cette petite ville d’Auvergne plus de 300 000 couteaux, soit 80% de la production française. C’est là que les chefs se fournissent pour leurs services de table. C’est le cas des Marcon, père et fils, pour leur restaurant 3 étoiles à Saint-Bonnet-le-Froid, ce que confirme Régis Marcon : "J'avoue que j'ai un faible pour le couteau de Thiers, parce que j’attache une grande importance au toucher, au design et surtout à la coupe. On a une très grande facilité avec ces couteaux-là pour découper une viande sans abîmer les protéines ou une asperge sans déchirer la fibre. La coupe est beaucoup plus nette !"

Le festival Coutellia accueille à Thiers, dans le Puy-de-Dôme, 300 exposants venus de 22 pays, jusqu'au dimanche 19 mai 2024. Sur place, il y aura des démonstrations, des ateliers, et des centaines de couteaux à découvrir. On en trouve à tous les prix, à partir de quelques dizaines d’euros, jusqu’à plusieurs milliers d’euros pour les véritables pièces d’art.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.