C'est mon argent, France info

Le livret A ne rapporte plus autant qu'avant. Quels sont les meilleurs placements ?

Quels sont les meilleurs placements, ceux qui rapportent le plus sur une longue période ? Pas le Livret A qui connait pour son sixième mois consécutif une décollecte avec des retraits supérieurs aux dépôts. Alors l’immobilier, la Bourse, l’assurance vie, l’or ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Les meilleurs placements © Fotolia)

Il faut se mettent d’accord sur ce que l’on appelle une longue période. La performance n’est pas la même sur cinq ans, dix ans, 20 ans ou 30 ans. Sur 30 ans, de 1985 à 2015, le tiercé gagnant, dans l’ordre c’est le CAC 40, autrement dit la bourse, les actions,  que l’on réinvestisse ou non les dividendes. Ensuite, l’immobilier  et enfin l’assurance vie. Les actions ont réalisé  selon les calculs du mensuel Le  Revenu une performance de plus 1.943% si on a réinvesti ses gains et de plus 704 % si on a gardé ses actions sans réinvestir ses gains.

Et l’immobilier ?

515% de rentabilité cumulé, talonné par l’assurance vie et ses fonds en euros à capital garanti avec + 514%.

Le Livret A  est bien en dessous, sur 30 ans

Oui avec 168%.  Mais ce qu’il faut retenir c’est que tous ces placements ont très largement battu l’inflation. Une inflation, sur la même période 30 ans de +82%.  Même l’or, pourtant grand perdant sur 30 ans fait mieux que l’inflation avec une rentabilité cumulée de +137%.

Sur des périodes plus courtes, le classement risque de ne pas être le même

Effectivement. Penons les actions. En 1985, elles ont performée de plus 39% (de quoi se frotter les mains) et en 2008, les cours se sont effondrés avec moins 42,7%. En 2015, les actions ont rapportées presque plus 19%. Donc des performances en dents de scie. Démonstration avec la pierre : + 13% en 1985 et +12% en 2003. Pour l’assurance vie  la progression est  plus tranquille puisque le capital est garanti, seul le rendement change mais il est toujours positif.

Que faut-il tirer comme leçon de cette rétrospective de 30 ans ?

Tout d’abord qu’il faut diversifier ses placements en actions, immobilier et assurance vie. Et ne pas se contenter d’une seule famille de placement. C’est facile d’identifier les gagnants et les perdants après coup mais pour la prospective c’est plus difficile.

Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier

Exactement. Ensuite donner du temps au temps comme le dit la sagesse populaire. La Bourse sur moins de cinq ans, c’est dangereux. Mais l’immobilier aussi, ce sont des produits de placements cycliques. Si on a rapidement besoin de son argent, on peut être obligé de vendre à un mauvais moment. Si on peut attendre cinq ans, au moins sept ans et dix ans et plus c’est encore mieux, pas de problème. Sinon pour des placements plus courts, sans risque et parfaitement liquide l’assurance vie et même s’il rapport moins le Livret A et le LDD, le livret de développement durable sont plus indiqués.

(Les meilleurs placements © Fotolia)