Cet article date de plus de huit ans.

A qui appartient la haute mer ?

Les représentants de 190 pays sont en pleine discussion depuis cette semaine à l’ONU pour trouver un statut à nos océans.
Article rédigé par Anne-Laure Barral
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (© Fotolia)

La haute mer se situe à plus de 370 km de nos côtes. Que vous soyez pêcheurs ou que vous cherchiez à exploiter du pétrole ou alors si votre bateau largue du carburant dans l'eau, vous aurez à faire à la juridiction du pays que vous longez. Mais si vous vous trouvez à plus de 370 km des côtes, et bien là, vous êtes dans un no man's land où tout est permis. D'où ces questions par exemple sur la pollution des plastiques qui se concentre au milieu des océans. Comment la nettoyer et qui doit payer la facture de ce nettoyage, sachant que ces eaux n'appartiennent à personne ? Ces négociations sont un peu à l'image de ce qui s'est passé à la COP 21. Elles doivent définir un instrument juridique contraignant sur la conservation et l'usage durable de la biodiversité marine. 

Autre dossier intéressant : en étudiant les organismes des fonds marins on élabore des médicaments, des cosmétiques. Aujourd'hui, le premier qui trouve gagne le gros lot. Les négociations se passent un peu dans les mêmes rapports de force que pour le climat : les ONG demandent de sanctuariser la plus grande partie des océans, les pays du Sud veulent un partage équitable des ressources, les pays du Nord n'ont pas envie de faire tous les efforts sous prétexte qu'ils sont plus riches mais tout le monde regarde avec gourmandise les ressources que renferme la haute mer. Même si elles sont encore méconnues. Seulement 3% de ses fonds marins sont cartographiés.

Il a déjà fallu 20 ans pour en arriver là, et une série de nombreux rendez-vous est encore prévue pour qu'en 2017 les grands thèmes de l'accord soient au moins fixés. Il y a donc encore du chemin. Mais c'est la preuve aussi que l'homme prend conscience de l'importance de l'océan. Le dernier accord international sur le droit de la mer, la convention de Montego Bay, date de 1982. A l'époque, on pensait que la vie était impossible dans les profondeurs sombres de l'océan.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.