C'est ma maison, France info

C'est ma maison. Logement : le programme des deux candidats

Dans une semaine, aura lieu le second tour de l’élection présidentielle entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Charlie Cailloux, juriste pour le site d’annonces immobilières PAP.fr, nous détaille ce que prévoit chacun des candidats.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Vue d\'un quartier parisien. 
Vue d'un quartier parisien.  (GETTY IMAGES)

Un point d'accord : il faut construire

Il y a d’abord un point sur lequel les deux candidats sont d’accord : il faut construire plus pour faciliter l’accès au logement ! Et pour ça, Marine Le Pen et Emmanuel Macron veulent simplifier les normes de construction, dans les zones où l’on connaît une pénurie de logements. Construire plus, ça fait consensus, ça faisait partie également des programmes des autres candidats… et de François Hollande il y a 5 ans mais il n’a jamais réussi à atteindre l’objectif de 500.000 logements construits par an.

Encadrement des loyers : les candidats dubitatifs

Puisqu’on parle du bilan de François Hollande, les deux candidats en lice vont-ils maintenir l’encadrement des loyers qui est une des mesures phare de ce quinquennat ?


Les deux candidats sont plutôt dubitatifs : Emmanuel Macron veut débrancher progressivement le dispositif tout en l’évaluant dans le même temps. En tout cas, il ne veut pas l’étendre. Marine Le Pen souligne que l’encadrement a sûrement fait baisser les loyers mais qu’il risque d’inciter les propriétaires à retirer leur bien du marché. Chez l’une et chez l’autre, on sent bien qu’on ne veut se mettre à dos ni les locataires, ni les propriétaires.

Toujours sur l’accès au logement, Madame Le Pen veut revaloriser de 25 % les APL pour les jeunes jusqu’à 27 ans. Emmanuel Macron veut créer un nouveau bail plus court, pour les personnes en mobilité professionnelle (en stage par exemple), afin de faciliter leur recherche.

Le logement social

Sur le logement social, que prévoient les deux candidats ?
Marine Le Pen veut appliquer la préférence nationale dans l’attribution des logements sociaux et favoriser le rachat par les locataires de leur logement social. Emmanuel Macron veut rendre plus transparente l’attribution de ces logements.

Et sur la fiscalité immobilière ?

Une similitude : les deux s’attaquent à la taxe d’habitation ! Emmanuel Macron veut exonérer 80 % des ménages et ce sera à l’Etat de compenser le manque à gagner pour les collectivités locales. Marine Le Pen veut alléger cet impôt local pour les plus modestes et geler le montant pour les autres.

Autre mesure fiscale, Emmanuel Macron veut remplacer l’ISF par un impôt sur la fortune immobilière : l’idée, c’est d’imposer seulement la rente immobilière, à l’exclusion donc des valeurs mobilières. Pas de changement sur l’ISF pour Marine Le Pen qui veut en revanche baisser de 10 % les frais de notaire lors d’un achat immobilier. Sur les plus-values immobilières, les deux candidats maintiennent le statu quo, notamment sur l’exonération de la résidence principale.

Vue d\'un quartier parisien. 
Vue d'un quartier parisien.  (GETTY IMAGES)