C'est ma maison, France info

C'est ma maison. Étudiants : la chasse aux logements est ouverte !

Une fois le diplôme en poche, il faut pour beaucoup d’étudiants se mettre en quête d’un logement pour la rentrée ! 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Une pancarte d\'une location de chambre d\'étudiants le 16 août 2013.
Une pancarte d'une location de chambre d'étudiants le 16 août 2013. ( MAXPPP)

Une fois le diplôme en poche, il faut pour beaucoup d’étudiants se mettre en quête d’un logement pour la rentrée ! Charlie Cailloux, juriste pour le site d’annonces immobilières PAP.fr, explique aujourd'hui comment trouver un logement à louer avec un portefeuille d’un étudiant. 

La solution la plus économique, c’est d’obtenir un logement auprès du Crous mais malheureusement les places sont très limitées... La plupart des étudiants devront donc se loger dans le parc privé où évidemment les loyers sont beaucoup plus chers. Deux solutions : soit passer par un agent immobilier mais il y aura une commission à payer, soit louer directement auprès d’un particulier.

Quelles aides financières peuvent solliciter les étudiants ?

Oui, la CAF octroie des aides aux locataires qui n’ont pas ou peu de revenus. Le Crous offre également des bourses sur critères sociaux. On peut également se renseigner auprès des collectivités locales qui distribuent parfois des aides. Il faut garder à l’esprit que pour rassurer un propriétaire, les ressources doivent représenter trois fois le montant du loyer, ce qui exige le plus souvent d’avoir un garant.

Comment on s’y prend concrètement pour obtenir un logement ?

D’abord, il faut être extrêmement réactif, c’est-à-dire créer une alerte-mail et contacter immédiatement le propriétaire à chaque nouvelle annonce correspondant à vos critères. Si vous n’êtes pas dans les 20 premiers à appeler, il y a de fortes chances que le bailleur ne voit même pas votre candidature.

Autre conseil essentiel : présentez-vous dès les visites avec un dossier complet démontrant votre solvabilité et surtout celle de votre caution solidaire. Le décret n°2015-1437 fixe la liste des justificatifs à fournir.

Et si on n’a pas de garant, comment rassurer le propriétaire ?

Plusieurs solutions existent mais elles sont malheureusement peu connues des propriétaires. D’abord le Visale, c’est un dispositif public, gratuit et sans conditions de ressources pour tous les locataires de moins de 30 ans dans la limite d’un loyer de 425 euros. Au-delà, il faut respecter des conditions de ressources. Le Visale couvre le locataire en cas de loyers impayés pendant une durée de 3 ans. Le principal avantage du Visale, c’est que le locataire peut faire les démarches en amont et se présenter dès les visites avec une garantie. Pour faire une demande, rendez-vous sur le site visale.fr.

Pour les exclus du Visale, il existe d’autres dispositifs

Ces dispositifs sont payants, comme la caution locative étudiante (la Clé). Pour bénéficier de la garantie, il faut payer une cotisation à hauteur de 1,5 % du loyer, et donc avoir un minimum de ressources. On peut faire sa demande sur le site lokaviz.fr. Renseignez-vous également auprès de votre banque qui propose parfois des dispositifs proches de la caution locative étudiante.

Une pancarte d\'une location de chambre d\'étudiants le 16 août 2013.
Une pancarte d'une location de chambre d'étudiants le 16 août 2013. ( MAXPPP)