C'est comment ailleurs ? , France info

C'est comment ailleurs ? La protection des candidats à la Maison Blanche aux USA

Alors la sécurité des candidats à l’élection présidentielle est renforcée en raison du risque terroriste, France Info s’intéresse aux Etats-Unis et leur système de protection

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un membre des services secrets américains pendant un meeting de Donald Trump dans l\'Iowa
Un membre des services secrets américains pendant un meeting de Donald Trump dans l'Iowa (JOHN TAGGART / EPA)

Dans l'histoire contemporaine des Etats-Unis, il y a eu des présidents assassinés, comme John Kennedy en 1963, des candidats assassinés, comme Bob Kennedy en 1968 et des tentatives d'assassinats sur des présidents, comme Ronald Reagan en 1981. Forcément, la sécurité des candidats à la présidence américaine est une préoccupation centrale. Pour s'en charger, il existe l'USSS.

USSS

Le United state secret service, c’est tout simplement les services secrets. La première mission de cette agence est de lutter contre la fausse monnaie, la fraude financière. Mais sa seconde mission, c'est la protection des présidents et vice-présidents ainsi que leurs familles et aussi celle des candidats à la présidence.

Agents très spéciaux

Dans ce service, il y a 6 700 personnes dont 3 200 agents spéciaux qui travaillent à la protection des hommes politiques les plus importants du pays. Sans surprise, la sélection est très sévère.

Les membres du service sont obligatoirement citoyens américains. Ils sont très entrainés. On a l'image de ces agents en costume et lunettes noires, avec oreillette et mini micro, mais il y a tous ceux qu'on ne voit pas.

Très mobilisés pour Trump…

Pendant une campagne présidentielle, ce service coûte cher. En 2012, il aurait couté 113 millions de dollars.

Pour l'élection de 2016, les services secrets ont eu beaucoup de travail. Un homme a tenté de monter sur l'estrade du candidat Trump dans un meeting dans l'Ohio ; les services secrets ont aussitôt entouré le candidat pour le protéger. Trump a aussi été évacué de scène à Reno dans le Nevada après des rumeurs sur la présence d'un agresseur dans la foule.

D'une manière générale, il y a eu souvent des incidents en marge des rassemblements de Trump pendant la campagne et l'USSS était sur le qui-vive en permanence.  

…Et Clinton

Les services secrets sont aussi montés sur scène pour entourer la candidate démocrate Hillary Clinton à Las Vegas, juste en raison de la présence de militants de la cause des animaux dans la salle. Les agents avaient fait la même chose avec Bernie Sanders un peu plus tôt dans la campagne.

Les services secrets avaient donné des surnoms aux deux  finalistes de l'élection. Trump, c'était le "Mogul", ce qui signifie le magnat et Hillary Clinton, c'était "Evergreen", ce qui signifie littéralement "à feuilles persistantes", probablement en rapport avec sa longue carrière politique.

Scandale des prostituées

La réputation des services secrets a été entachée par un  scandale pendant la présidence Obama en 2012. Plusieurs agents ont été limogés en 2012 car ils avaient couché avec des prostituées et dérangé tout un hôtel en Colombie alors qu'ils étaient chargés de préparer le déplacement du président dans le pays.

Un membre des services secrets américains pendant un meeting de Donald Trump dans l\'Iowa
Un membre des services secrets américains pendant un meeting de Donald Trump dans l'Iowa (JOHN TAGGART / EPA)