Cet article date de plus de quatre ans.

C'est bon pour la planète. Le shampoing solide

Tout l'été, la présidente du WWF Isabelle Autissier répond à des questions d'adolescents sur l'environnement, avec Anne-Laure Barral. 

Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Un shampoing solide élaboré en Lorraine.  (ALEXANDRE MARCHI / MAXPPP)

Notre salle de bain n’est pas très écolo. Souvent, on n’y trie pas ses déchets et c’est le royaume des flacons en plastique. Les savons, les shampoings solides permettent ainsi d’éviter le trop plein d'emballages. Les marques de cosmétique ne manquent pas pour limiter nos déchets avec des brosses à dent en bambou ou avec des embouts rechargeables, pareil pour les coton-tiges. 

La réglementation européenne prévoit d'ailleurs d’interdire en 2021 les plastiques à usage unique comme les coton-tiges, qui passent à travers les grilles de certaines de nos stations d’épuration et qui finissent dans l’environnement. Mais pour Chloé la salle de bain c’est la mine des flacons. "Dans ma salle de bain, il y a quatre flacons : un gel douche, un shampoing, un démêlant et un soin", reconnaît-elle.

Pour Isabelle Autissier, l’idée n’est pas d’arrêter de prendre soin de ses cheveux mais on peut énormément réduire son impact sur l'environnement avec le shampoing solide. Il faut tenter les différentes marques et trouver celle qui convient le mieux à sa nature de cheveux. Autre conseil de la présidente du WWF, fabriquer soi-même ses cosmétiques avec du citron, du lait d’avoine, des œufs. En plus, c’est amusant.

En savoir plus : le programme Weactforgood du WWF

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.