Cet article date de plus de sept ans.

Rififi au Djebel

écouter (125min)
La BD d'aventure compte un nouveau must : "L'Or et le sang" de Bedouel, Merwan, Defrance et Nury ou l'engagement de deux frères d'armes dans la guerre du Rif.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (L'Or et le sang © Glénat / Fabien Nury et Merwan Chabane photo © JC Ogier)

A l’heure où le monde des bulles s’agite à l’annonce d’une relance de Corto Maltese –album attendu fin 2015 sous la signature des espagnols Juan Diaz Canales au scénario et Juben Pellerejo au dessin, que se passe-t-il du côté de la BD d’aventure ? Réponse : "l’Or et le sang", soit le destin lié de deux hommes, le noble Calixte de Prampéant et le marlou corse Léon Matilo. Leur amitié s’est nouée sous les bombes de 14-18 avant de s’épanouir dans le djebel marocain. Pour partir en bordée ou à l’assaut, s’embarquer sur les mers et dans de folles chevauchées, tomber en amour et au champ d’honneur.

"L’Or et le sang" est plus que le récit d’un compagnonnage viril, plus même que l’évocation historique de la colonisation de l’Afrique du Nord.  Les auteurs ont beau balayer d’un revers de main l’écho de l’actualité, il y résonne assez fort. Devant les drapeaux rouges frappés du croissant et de l’étoile verte de la BD, difficile de ne pas penser aux étendards noirs qui flottent aujourd’hui en Syrie.

Cela dit, "l’Or et le sang" est d’abord une saga épique centrée sur deux copains qui, comme Don Quichotte et Sancho Panza, se lancent dans une quête qui les dépasse.

"L’Or et le sang" de Fabien Bedouel, Merwan Chabane, Maurin de France et Fabien Nury, qautre auteurs pour quatre tomes aux éditions Glénat. A retrouver en exposition à l’Institut du Monde Arabe à Paris.

  (info manga 653)

Tous les 15 jours, Jean-Christophe Ogier accueille ici la chronique "Info manga" de Lætitia de Germon de la rédaction de franceinfo.fr. Pour vous guider parmi les nombreuses parutions, Lætitia vous livre sa sélection et ses coups de cœur.

Ressentiment , de Kengo Hanazawa, chez Ki-oon

  (© 2012 Kengo Hanazawa / Shogakukan / Ki-oon, 2014)

Alors qu’il s’apprête à fêter ses 30 ans, Takuro Sakamoto ne peut que dresser un bilan amer de son existence : quand on est chauve, moche, incapable de faire illusion dans une conversation et désespérément célibataire, l’avenir ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices. Le salut lui viendra peut-être de son ami Daisaku qui va l’initier au dernier jeu en ligne qui fait fureur au Japon : Unreal. Dans ce monde idéalisé et incroyablement réaliste, fini la frustration : les filles n’ont d’yeux que pour vous, et même le dernier des tocards peut devenir un héros admiré de tous !

Dans Ressentiment, publié avant I am a hero, Kengo Hanazawa s’intéresse au côté pathétique de ses personnages et au fait qu’il existe un monde parallèle au notre. Il mélange virtuel et réalité, et n’hésite pas à glisser des scènes humoristique parfois assez mordantes. La série est prévue en deux volumes de 450 pages.

La bande-annonce de Ressentiment

Lire un extrait de Ressentiment

Crystal sky of yesterday , de Pocket Chocolate, chez Kotoji

  (© Pocket Chocolate / Beijing Total Vision 2012 / Kotoji, 2014)

Tu Xiaoyi, jeune lycéen, s’intéresse peu à ses notes et préfère jouer aux jeux vidéo avec son ami Peanut. Mais un jour, son professeur principal le nomme délégué de classe, tout comme la très jolie Yao Zhetian. Cette situation va éveiller en lui les premiers sentiments amoureux et les premières déceptions. Un regard porté sur cette jeunesse à la poursuite de ses rêves...

 

La sortie de ce titre inaugure le lancement du label Asian District, de chez Kotoji, consacré aux licences asiatiques. Pocket Chocolate, de son vrai nom Gong Yijian signe un très beau titre tout en couleur et fortement inspiré de sa vie. L’auteur se sert des souvenirs et d’une histoire d’amour pour explorer et mettre en avant ce que ressentent ses personnages.

Le site de Crystal sky of yesterday

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.