8h30 politique, France info

Le député constructif Pierre-Yves Bournazel voit chez LR "une ligne identitaire" qui n'est pas la sienne

Le député Agir-Les Constructifs, invité samedi de franceinfo, a regretté qu'"une partie de la droite" pratique "une opposition identitaire" qui "n'amène pas de solution aux problèmes des Français".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Pierre-Yves Bournazel, député Agir-Les Constructifs de la 18e circonscription de Paris, invité de franceinfo le 30 juin 2018.
Pierre-Yves Bournazel, député Agir-Les Constructifs de la 18e circonscription de Paris, invité de franceinfo le 30 juin 2018. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)

Pierre-Yves Bournazel, député Agir-Les Constructifs de la 18e circonscription de Paris, invité de franceinfo samedi 30 juin, s'est montré critique sur la ligne politique de son ancien parti, Les Républicains (LR), dénonçant notamment la "ligne identitaire" qui n'est pas la sienne, dit-il, et l'"opposition systématique" au gouvernement, alors que LR tient un conseil national ce week-end, à Menton sur l'Europe. "Il y a une ligne identitaire, et cette ligne identitaire n'est pas la mienne et surtout elle n'amène pas de solution aux problèmes des Français", a déclaré l'élu Agir-Les Constructifs.

"Je regrette qu'une partie de la droite s'oppose au gouvernement parce qu'elle n'est pas aujourd'hui aux responsabilités et décide de faire de l'opposition systématique et une opposition identitaire, qui serait une nouvelle lecture de la société française qui cherche à opposer un certain nombre de Français les uns aux autres", a-t-il développé. "Je crois qu'aujourd'hui la famille des Républicains s'est rétrécie là où il fallait rassembler large les forces du parti radical, les forces du centre, les forces libérales", a poursuivi Pierre-Yves Bournazel, qui souhaite "fédérer les énergies dans un monde de plus en plus incertain et difficile, voire chaotique. Il est important que la France assure la cohésion sociale et nationale"

Un "satisfecit" attribué à Matignon  et à l'Elysée

Appelé à commenter l'action du gouvernement et les positions du chef de l'État, Pierre-Yves Bournazel a adressé "au président de la République et au Premier ministre un satisfecit""Emmanuel Macron incarne la fonction présidentielle, il assume de transformer le pays, il a mené des réformes courageuses", a-t-il expliqué, citant notamment celle du travail, de la SNCF et de l'école qui sont "de bonnes réformes dans l'intérêt général, que les uns et les autres avaient promis et que lui fait". Le député constructif de Paris, souhaite, "dans la suite du quinquennat (...) que chaque Français puisse sentir que ces réformes vont lui être utiles", et espère que le gouvernement avance notamment dans le "décloisonnement des quartiers populaires"

Paris, "une ville de tolérance" 

Interrogé sur la mesure de la maire de Paris, Anne Hidalgo, de pérenniser des passages piétons aux couleurs multicolores de LGBT, Pierre-Yves Bournazel a déclaré soutenir la décision, prise après l'inscription de tags homophobes. Alors que s'organise ce samedi la Marche des fiertés, le député a estimé que "Paris est éprise de liberté. C'est une ville de tolérance et à Paris, nous devons défendre la diversité"

"Les actes homophobes, les propos homophobes connaissent une recrudescence qui est insupportable et nous devons nous battre", a ajouté le député.

Le député de Paris se projette vers les élections municipales de 2020 et déclare souhaiter construire "une offre politique parisienne inédite qui rassemble des hommes et des femmes venus de la gauche, de la droite, du centre et de la société civile, qui sont d'accord sur une vision nouvelle de la ville de Paris", sans pour autant se déclarer officiellement car "l'heure n'est pas aux candidatures".

"Une solidarité européenne de l'accueil"

Au lendemain d'un accord des pays membres de l'Union européenne (UE) sur l'accueil des migrants, le député de Paris Agir-Les Constructifs a dit assumer la construction de centres d'hébergements sur la route des migrations "pour accueillir dignement ces personnes". L'élu estime aussi que la France "doit participer à l'accueil bien sûr" des migrants de l'Aquarius "au nom des principes d'"humanité et la dignité vis-à-vis de personnes qui sont en souffrance", car "la pire des situations c'est de laisser des hommes, des femmes et des enfants, livrés à eux-mêmes, aux mains des passeurs".

Le député de Paris Agir-Les Constructifs, qui souhaite aussi que l'UE aide à améliorer la situation dans les pays dont sont originaires les migrants, a jugé par ailleurs que l'accord européen est "fragile". Pierre-Yves Bournazel s'est déclaré en faveur d'"une harmonisation du droit d'asile européen", ainsi que "des politiques à l'échelle européenne pour lutter contre les filières, mafias de passeurs". 

Regardez l'intégralité de l'entretien de Pierre-Yves Bournazel sur franceinfo le 30 juin 2018.

Pierre-Yves Bournazel, député Agir-Les Constructifs de la 18e circonscription de Paris, invité de franceinfo le 30 juin 2018.
Pierre-Yves Bournazel, député Agir-Les Constructifs de la 18e circonscription de Paris, invité de franceinfo le 30 juin 2018. (RADIO FRANCE / FRANCE INFO)