8h30 franceinfo, France info

Violences policières, loi de "sécurité globale", stations de ski... Le "8h30 franceinfo" de Patrick Mignola

Le député de Savoie, président du groupe MoDem à l'Assemblée, était l'invité du "8h30 franceinfo", dimanche 29 novembre 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Patrick Mignola, député de Savoie, président du groupe MoDem à l\'Assemblée nationale, sur franceinfo dimanche 28 novembre.
Patrick Mignola, député de Savoie, président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, sur franceinfo dimanche 28 novembre. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Patrick Mignola, député de Savoie, président du groupe MoDem à l'Assemblée, était l'invité du "8h30 franceinfo", dimanche 29 novembre 2020. Violences policières, loi de "sécurité globale", stations de ski... Il répond aux questions de Matteu Maestracci et Jean-Jérôme Bertolus.

Sécurité globale : "Cet article 24 est bon dans ses objectifs, mais il a été mal écrit par les technocrates"

Le député de Savoie a d'abord été interrogé sur la loi dite de "Sécurité globale" sur franceinfo, au lendemain de plusieurs dizaines de manifestations un peu partout en France qui ont réuni des centaines de milliers de personnes contre cette proposition de loi. "Il faut que le Parlement fasse son travail, que ce ne soit pas une commission extérieure qui fasse la loi. Le texte va aller au Sénat. Il faut qu'on lève tout doute. L'article 24 ce n'est pas l'interdiction de faire des images, c'est l'interdiction d'utiliser des images dans un but malveillant. Il faut qu'on revienne à ça. Cet article 24 est bon dans ses objectifs, mais il a été mal écrit par les technocrates."

"On doit aboutir à une tolérance zéro" pour les violences policières et les violences commises contre les policiers

Le parlementaire a ensuite réagi à la publication d'une nouvelle vidéo qui montre le tabassage par des policiers du producteur de musique Michel Zecler. Pour rétablir la confiance envers les policiers, il faut, selon Patrick Mignola, "réfléchir aux méthodes de travail et à la transparence de l'IGPN. Il faut appliquer à la fonction publique, plus encore à celle qui s'occupe de la sécurité, les mêmes méthodes que celles que l'on trouve dans l'entreprise". Et d'ajouter : "Chacun doit savoir que quand on est policier, gendarme, fonctionnaire, si on n'est pas digne de son uniforme, de sa fonction, on peut être révoqué à tout moment."

Colère des stations de ski : "La montagne reste ouverte"

Patrick Mignola a enfin abordé sur franceinfo la colère des professionnels des stations de ski, alors que les remontées mécaniques devront rester fermées pendant les vacances de Noël, sur décision du gouvernement. Pour l'élu savoyard, il faut "éviter les trop grands brassages de population, parce que la seule façon de lutter contre ce virus dont on sait peu de choses, c'est de limiter les interactions sociales". Et de rappeler qu'aujourd'hui dans les départements alpins "vous avez une très grande tension hospitalière, et il ne faudrait pas demain si on a beaucoup trop de monde dans les montagnes qu'on ne soit pas en capacité d'accueillir quelqu'un qui fait un infarctus".

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du dimanche 29 novembre 2020 :

Patrick Mignola, député de Savoie, président du groupe MoDem à l\'Assemblée nationale, sur franceinfo dimanche 28 novembre.
Patrick Mignola, député de Savoie, président du groupe MoDem à l'Assemblée nationale, sur franceinfo dimanche 28 novembre. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)