8h30 franceinfo, France info

VIDEO. "Il faut aller jouer en Iran, en Corée du Nord, c'est notre devoir d'y aller", estime Jean-Michel Jarre

Le compositeur était l'invité de franceinfo jeudi. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jean-Michel Jarre était l\'invité de franceinfo jeudi 3 octobre. 
Jean-Michel Jarre était l'invité de franceinfo jeudi 3 octobre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

"Demain, je pense qu'il faut aller jouer en Iran, en Corée du Nord, a estimé le compositeur Jean-Michel Jarre jeudi 3 octobre sur franceinfo. Selon lui, il faut aller dans les endroits où les gens ont besoin d'ouverture, de culture, c'est notre devoir d'y aller". 

Les artistes précèdent les politiques

"Je pense que l'agenda des politiques et des artistes n'est pas le même", a estimé Jean-Michel Jarre. "On doit aller dans les endroits où les gens n'ont pas les mêmes libertés que les nôtres, parce que sinon, on leur applique la double peine. On les prive de culture, de cinéma, de musique, et d'une certaine manière, on collabore à la radicalisation, à l'aliénation", explique l'artiste.

Jean-Michel Jarre prend l'exemple de son concert géant l'an dernier en Arabie saoudite. "Ma condition c'était que je puisse jouer devant un public mixte. C'était très émouvant de voir pour la première fois des femmes venir danser, taper des mains, se souvient-il. Aujourd'hui, 50 % de la population saoudienne a moins de 30 ans, et c'est à eux qu'il faut tendre la main"

Les gens qui depuis la terrasse du Café de Flore à Paris disent 'attention, vous allez être récupéré', je dis tant pis, il y a toujours quelque chose de positif à gratter comme disait Salvator Dali.  

Jean-Michel Jarre

à franceinfo

Selon le compositeur, son pari a été gagnant en Arabie Saoudite. "Quand vous jouez dehors, devant 50 000 personnes, avec un public mixte, c'est que vous avez gagné", explique-t-il avant de revendiquer l'importance d'aller jouer dans ces pays.

Jean-Michel Jarre était l\'invité de franceinfo jeudi 3 octobre. 
Jean-Michel Jarre était l'invité de franceinfo jeudi 3 octobre.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)