Remaniement gouvernemental et vote de confiance à Elisabeth Borne... Le "8h30 franceinfo" de Sébastien Chenu

écouter (26min)

Le porte-parole du Rassemblement National et vice-président de l'Assemblée Nationale était l'invité du 8h30 franceinfo le lundi 4 juillet.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Sébastien Chenu, invité du 8h30 franceinfo le 4 juillet 2022 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Sébastien Chenu, porte-parole du Rassemblement National et vice-président de l'Assemblée Nationale, était l'invité du 8h30 franceinfo le lundi 4 juillet. Il répondait aux questions de Lorrain Sénéchal et Jean-Jérôme Bertolus.

Le changement de poste d'Olivier Véran est "une bonne chose"

Alors que le nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne s'annonce, les premiers noms dévoilés lundi 4 juillet au matin ont fait réagir Sébastien Chenu. Pour le nouveau vice-président de l'Assemblée Nationale, le départ d'Olivier Véran du poste de ministre en charge des Relations avec le Parlement est une bonne chose : "Ce n'est pas que nous ne voulions pas avoir des relations avec lui, mais lui ne voulait pas en avoir avec nous. Il a déclaré que le RN et LFI ne faisaient pas parti de l'arc républicain, alors que nos députés ont été élus, comme tous les autres". Sur le cas Damien Abad, qui ne fait pas partie du nouveau gouvernement, "sa situation devenait intenable", estime Sébastien Chenu. "Le gouvernement a été imprévoyant de le nommer à ce poste, même si la présomption d'innocence ne doit pas être remplacée par la présomption de culpabilité", a-t-il précisé sur franceinfo.

"Nous n'avons pas confiance en ce gouvernement"

Après l'annonce du nouveau gouvernement d'Elisabeth Borne, la Première ministre est attendue mercredi devant le parlement pour un très attendu discours de politique générale, qui pourrait être suivi d'un hypothétique vote de confiance réclamé par les oppositions, mais pour le moment laissé en suspens par le gouvernement. Un vote qui, s'il arrivait, ne pourrait pas compter sur le soutien des députés du Rassemblement National : "Nous ne voterons pas la confiance en Mme Borne, déclare Sébastien Chenu, car nous n'avons pas confiance dans ce gouvernement", tout en indiquant par ailleurs que les députés RN ne vont "pas casser la machine. Nous pourrions nous abstenir."

Retrouvez l'intégralité de l'interview ici 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.