8h30 franceinfo, France info

Retraites : le gouvernement cherche à "vaincre les grévistes plutôt que de convaincre les Français" assure Adrien Quatennens

"Le gouvernement a choisi la stratégie du pourrissement", a estimé le député de La France insoumise Adrien Quatennens dans le 8h30 de franceinfo.

FRANCEINFO

Adrien Quatennens, député du Nord et coordinateur de La France insoumise a dénoncé mardi 14 janvier sur franceinfo "le jusqu'au-boutisme" du gouvernement sur la réforme des retraites qui cherche à "vaincre les grévistes plutôt que de convaincre les Français" en réponse au ministre de l'Économie Bruno Le Maire qui a critiqué sur Cnews le "jusqu'au-boutisme" de certaines organisations syndicales.

"Stratégie du pourrissement"

"Le jusqu'au-boutisme, en particulier celui du gouvernement, n'est pas une solution", a déclaré Adrien Quatennens. "Le gouvernement a choisi la stratégie du pourrissement parce qu'il sait bien que la grève, c'est difficile et d'abord pour ceux qui la font", a-t-il déclaré.

Au 41e jour de grève dans les transports, le député de La France insoumise espère que la mobilisation prenne de l'ampleur. Il appelle "aux renforts, à l'élargissement du mouvement" contre la réforme des retraites. "Je souhaite que la grève s'étende parce que la grève est finalement l'un des moyens essentiels du rapport de force", a-t-il affirmé.

Adrien Quatennens a utilisé une métaphore culinaire pour dénoncer le jeu du gouvernement sur la question de l'âge pivot retiré provisoirement pour séduire les syndicats progressistes comme la CFDT et l'UNSA. "Le gouvernement a cuisiné un gâteau indigeste, sa réforme des retraites par points, a avancé le député du Nord.  Puis il a mis une petite cerise par-dessus qui s'appelle l'âge pivot pour ceux qui partent en 2027, à 64 ans". Pour Adrien Quatennens, "tout le monde s'est mis à parler de l'âge pivot comme si toute la pièce montée était concernée, alors qu'en fait, c'était une toute petite partie". "Le gouvernement dit : 'C'est bon, on a trouvé un compromis sur la cerise. Donc, vous pouvez avaler le gâteau.' Ça n'est pas supportable", a-t-il expliqué.

Capture d\'écran.
Capture d'écran. (FRANCEINFO)