Radicalisation de jeunes, harcèlement scolaire, quotas de femmes dans les instances dirigeantes... Le "8h30 franceinfo" de Marlène Schiappa

écouter (7min)

La ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, était l'invitée du "8h30 franceinfo" dimanche 14 mars 2021.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l’Intérieur, chargée de la Citoyenneté, dimanche 14 mars 2021 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Marlène Schiappa, ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur, chargée de la Citoyenneté, était l'invitée du "8h30 franceinfo" dimanche 14 mars 2021. Radicalisation de jeunes, harcèlement scolaire, quotas de femmes dans les instances dirigeantes... Elle répondait aux questions d'Ersin Leibowitch et Jean-Jérôme Bertolus.

Harcèlement : création d'un "comité des parents"

Marlène Schiappa annonce la création d'"un comité" pour "mieux outiller les parents" contre le harcèlement scolaire. "Face à la question du harcèlement", les parents "n'ont pas encore été assez parties prenantes", d'après la ministre. "Il faut une vigilance accrue de la part des parents" qui ne seraient notamment pas assez "outillés" sur internet. "On ne voit pas toujours ce que font les enfants et les adolescents sur les réseaux sociaux".

La ministre va lancer ce comité "dans la semaine", "avec des associations comme l'Unaf (Union nationale des associations familiales), e-Enfance, des personnalités qualifiées comme Fabienne Servan-Schreiber et d'autres". "Ensemble, nous allons travailler autour des maisons de conscience et des familles qui sont des outils créés par la Gendarmerie nationale mieux outiller les parents face au harcèlement partout sur le territoire."

L'émergence en France d'un "terrorisme d'atmosphère"

La ministre a salué "le travail des services de sécurité intérieure" notamment qui "permet de déjouer deux attentats et demi en moyenne par mois depuis 2017". Un adolescent de 17 ans et un jeune homme de 18 ans ont été placés en garde à vue mercredi par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) dans le cadre de deux enquêtes antiterroristes distinctes. Ils ont été déférés à la justice. "La menace terroriste est toujours très présente", a-t-elle affirmé.

Marlène Schiappa pointe une nouvelle forme de terrorisme qui émerge sur le territoire français, "le terrorisme d'atmosphère". Selon elle, ce sont des "jeunes qui n'ont pas forcément été approchés par des groupes terroristes organisés type Al-Qaïda, Daech ou d'autres, mais qui se radicalisent parfois sur leur téléphone en regardant des contenus sur les réseaux sociaux et décident seuls d'initiatives de passage à l'acte terroriste. Et c'est cette nouvelle forme que nous devons combattre", a-t-elle affirmé.

Égalité femmes-hommes : "Les quotas sont un mal nécessaire"

"Les quotas sont un mal nécessaire", juge Marlène Schiappa, qui défend une proposition de loi de La République en marche (LREM) pour imposer des femmes, notamment dans les directions d'entreprises. La ministre réagissait à la déclaration d'Élisabeth Moreno, qui lui a succédé à l'Égalité femmes-hommes et qui considère qu'"il n'y a rien de plus humiliant que de dire à quelqu'un 'vous êtes à la place qui est la vôtre parce que vous êtes un quota'".

"Quand il n'y a pas de quotas, répond la ministre, ça ne progresse pas." Marlène Schiappa assure que "la part des femmes n'a pas progressé dans les Comex, les comités exécutifs", puisqu'il n'y a pas de quotas. "En revanche, grâce à la loi Copé-Zimmermann, la France est maintenant en tête du classement européen sur la part de femmes dans les conseils d'administration parce qu'il y a eu des quotas. La femme qu'on ne trouve pas, c'est la femme qu'on ne cherche pas à nommer."

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du dimanche 14 mars 2021 :

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers 8h30 franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.