Parité femmes-hommes dans le nouveau gouvernement et économies d'énergie... Le "8h30 franceinfo" d'Agnès Pannier-Runacher

écouter (26min)

La ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, était l'invitée du "8h30 franceinfo" du mardi 5 juillet.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Agnès Pannier-Runacher invitée du 8h30 franceinfo le mardi 5 juillet 2022 (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

La ministre de la Transition écologique était l'invitée du 8h30 franceinfo du mardi 5 juillet. Elle répondait aux questions de Lorrain Sénéchal et Jean-Jérôme Bertolus.

"On vit un moment historique en matière de féminisation"

Interrogée sur le manque de femmes aux ministères clés du nouveau gouvernement Borne II, dont l'annonce a été faite lundi 4 juillet, Agnès Pannier-Runacher a tenu à pondérer les critiques : "Il faut rentrer dans la vie politique. On commence en général comme Secrétaire d'Etat, puis on accède à des postes plus importants. On vit un moment historique en matière de féminisation. Une présidente à l'Assemblée Nationale, ça ne s'est jamais vu dans la République Française. Une présidente d'un groupe majoritaire, ça ne s'est jamais vu. Une Première ministre, c'est seulement la première fois. Ca montre qu'on évolue dans notre société, une évolution notamment portée par le président de la République."

Économies d'énergie : "C'est la responsabilité des employeurs, des organisations syndicales, de l'Etat"

Alors que le gouvernement espère et demande une réduction de 10% de la consommation en électricité, c'est un effort qui doit être porté par tout le monde, selon la ministre de la Transition écologique : "Il faut commencer par l'endroit où il y a le plus de gain possible. L'administration, les entreprises, l'Etat emploient des millions de personnes, c'est là qu'on doit faire le plus d'économies. C'est la responsabilité des employeurs, des organisations syndicales, de l'Etat".

Concernant les efforts à réaliser, Agnès Pannier-Runacher déclare que les textes existent : "Ces règles sont déjà là, il y a une obligation de ne déclencher les climatisations dans les entreprises qu'à partir de 25 degrés, de ne pas maintenir la température sous les 19 degrés. Le fait d'interdire l'éclairage dans les tours la nuit, c'est une loi que nous avions promulgué lors du précédent quinquennat."

Retrouvez l'interview en intégralité

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.