8h30 Fauvelle-Dély, France info

Municipales à Lyon : "Faire de la politique autrement, ce ne sont pas des petits arrangements autour d'une table", répond David Kimelfeld à Gérard Collomb

Le président de la métropole de Lyon, David Kimelfeld, invité du "8h30 Politique" mardi 16 juillet, ne veut pas d'un mandat partagé avec Gérard Collomb à la tête de Lyon et rappelle que "les électeurs ne vont pas voter avec un demi-bulletin pour Collomb et un demi-bulletin pour Kimelfeld".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, maire LREM du 4e arrondissement de Lyon, mardi 16 juillet 2019.
David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, maire LREM du 4e arrondissement de Lyon, mardi 16 juillet 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Partager un mandat avec l'actuel maire de Lyon, Gérard Collomb, en vue des municipales de 2020, le président de la métropole lyonnaise, David Kimelfeld, n'en veut pas. "Ce serait incompréhensible pour les électeurs et inefficace. Les électeurs vont voter en mars pour un mandat complet, ils ne vont pas voter avec un demi-bulletin de vote pour Collomb, un demi-bulletin pour Kimelfeld", a déclaré David Kimelfeld, ce mardi sur franceinfo. Gérard Collomb "reconnaît le bon travail qui est fait" au niveau de la métropole et "je veux lui expliquer de façon rationnelle qu'il n'est pas bien venu de faire sa parenthèse de trois ans. Il est maire de Lyon et je ne conteste pas sa fonction", a poursuivi le patron de la métropole.

En marge de sa visite à Villeurbanne, lundi 8 juillet, Emmanuel Macron avait rencontré les deux hommes dans un esprit de conciliation, les invitant à "agir ensemble". David Kimelfeld a par ailleurs rappelé que c'est "la commission nationale d'investiture, enrichie de l'avis du président de la République, qui prendra sa décision"

"La métropole de Lyon, ce n’est pas un jeu de l’oie"

"Faire de la politique autrement, ce n’est pas des petits arrangements autour d’une table", a déclaré David Kimelfeld, qui a quitté le PS pour rejoindre La République en marche en 2017. "La métropole de Lyon, ce n’est pas un jeu de l’oie, c’est quelque chose de sérieux qui doit se faire dans la durée", a-t-il insisté. Le rival de Gérard Collomb a également mis en garde contre une division qui pourrait faire perdre Lyon à LREM. "La proposition qui est faite de ce montage que personne ne comprend, oui ça peut faire perdre Lyon", a déclaré David Kimelfeld, ce mardi sur franceinfo.

David Kimelfeld, qui a pris la tête de la métropole quand Gérard Collomb a rejoint le gouvernement en 2017, a assuré qu'il "ira au bout" . "Je pense que je suis celui qui peut porter le mieux" les projets de LREM" , a garanti le président de la Métropole de Lyon.

David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, maire LREM du 4e arrondissement de Lyon, mardi 16 juillet 2019.
David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon, maire LREM du 4e arrondissement de Lyon, mardi 16 juillet 2019. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)