8h30 franceinfo, France info

Marches des libertés, déconfinement, régionales en Île-de-France... Le "8h30 franceinfo" d'Aurore Bergé

La présidente déléguée du groupe LREM à l'Assemblée nationale était l'invitée du "8h30 franceinfo", dimanche 6 décembre 2020.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La présidente déléguée du groupe LREM à l\'Assemblée nationale était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", dimanche 6 décembre 2020.
La présidente déléguée du groupe LREM à l'Assemblée nationale était l'invitée du "8h30 franceinfo", dimanche 6 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Aurore Bergé, députée des Yvelines, présidente déléguée du groupe LREM à l'Assemblée nationale était l'invitée du "8h30 franceinfo", dimanche 6 décembre 2020. Marches des libertés, déconfinement, régionales en Île-de-France... Elle répond aux questions de Matteu Maestracci et Jean-Jérôme Bertolus.

"Une volonté de casse de la plupart de ceux qui manifestent"

Samedi 5 décembre, des violences ont émaillé les manifestations contre la proposition de loi "Sécurité globale", où 95 interpellations ont eu lieu a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. "Est-ce que celles et ceux qui manifestaient hier manifestaient vraiment ? Moi, j'ai surtout vu beaucoup de casse, plus que de manifestants", estime Aurore Bergé. "Il y a une volonté de casse de la plupart de ceux qui manifestent", poursuit-elle.

"Ça fait de plus en plus d'années que les manifestations ne sont plus organisées par ceux qui avaient l'habitude de les organiser, qui avaient des services d'ordre, qui coordonnaient", regrette la députée des Yvelines qui dénonce des "mots d'ordre beaucoup plus diffus".

"Si on avait écouté LR, on aurait rouvert les discothèques, bars, restaurants cet automne"

Les députés Les Républicains proposent ce dimanche 6 décembre dans le Journal du Dimanche un contre-projet de déconfinement. Ils souhaitent notamment une réouverture des stations de ski avant les fêtes et des restaurants dès le 4 janvier. "Si on avait écouté les députés ou les sénateurs Les Républicains, on aurait rouvert les discothèques, les bars, les restaurants dès cet automne", s'agace Aurore Bergé.

La déléguée du groupe LREM à l'Assemblée nationale appelle à la "responsabilité maximale de chacun", "parce que notre principale hantise, c'est qu'il y ait reconfinement. Là, ça pourrait nous être fatal", averti-t-elle.  "Il faut arrêter la démagogie. C'est facile de se faire plaisir en disant qu'il faut tout rouvrir", critique la députée.

Régionales : Blanquer, "le meilleur choix pour l'Île-de-France"

Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Éducation nationale, a été nommé vendredi 4 décembre référent de la République en marche pour la région Île-de-France, en vue des élections régionales. C'est "le meilleur choix pour la région Île-de-France", estime Aurore Bergé.

Un "certain nombre" de Marcheurs du gouvernement "sont prêts à aller au combat", selon l'élue. "Je crois que c'est une bonne chose de démontrer que des membres du gouvernement et des parlementaires sont prêts à s'engager pour des élections qui sont majeures", juge Aurore Bergé. 

                                                              

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du dimanche 6 décembre 2020 :

La présidente déléguée du groupe LREM à l\'Assemblée nationale était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", dimanche 6 décembre 2020.
La présidente déléguée du groupe LREM à l'Assemblée nationale était l'invitée du "8h30 franceinfo", dimanche 6 décembre 2020. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)