8h30 franceinfo, France info

Lutte contre les féminicides, débat sur la sécurité aux élections régionales, climat politique et violences... Le "8h30 franceinfo" de Clémentine Autain

La députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis et candidate aux élections régionales en Île-de-France était l'invitée du "8h30 franceinfo", jeudi 10 juin 2021.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Clémentine Autain, la députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis et candidate aux élections régionales en Île-de-France était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", jeudi 10 juin 2021.
Clémentine Autain, la députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis et candidate aux élections régionales en Île-de-France était l'invitée du "8h30 franceinfo", jeudi 10 juin 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Clémentine Autain, la députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis et candidate aux élections régionales en Île-de-France était l'invitée du "8h30 franceinfo", jeudi 10 juin 2021.

>> 
Régionales 2021 en Ile-de-France : toutes les listes et les programmes des candidats

Lutte contre les féminicides, débat sur la sécurité aux élections régionales, climat politique et violences... Elle répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Violences faites aux femmes : "Bracelet électronique, téléphone grand danger, ce sont des méthodes qu'il faut déployer"

"Ce que nous demandons, c'est un milliard d'euros pour lutter contre les violences faites aux femmes, parce que ce dont nous avons besoin, c'est d'un investissement sur toute la chaîne, à chaque instant", déclare Clémentine Autain, députée LFI de Seine-Saint-Denis.

Interrogée au lendemain des annonces du gouvernement sur la création d'un fichier des auteurs de violences conjugales et la mise à disposition de 3 000 téléphones grand danger, Clémentine Autain estime que cela va dans le bon sens. "Bracelet électronique, téléphone grand danger, ce sont des méthodes qu'il faut en effet déployer, ça me paraît tout à fait juste. Mais j'insiste sur tout ce qu'il y a en amont : comment on arrive à prévenir, comment on arrive à accompagner des femmes qui viennent" porter plainte.

Interrogée sur le manque de coordination entre les services de police et la justice, notamment dans l'affaire de Mérignac, la candidate aux élections régionales en Ile-de-France rappelle que la victime avait déjà porté plainte et que "l'homme avait été condamné pour violences conjugales" avant de tuer sa compagne en pleine rue. "C'est absolument glaçant".

Le débat des élections régionales "confisqué par les droites"

"Je déplore que nous ayons un débat confisqué par les droites" avec leurs propositions sur le thème de la sécurité, dénonce Clémentine Autain. Elle estime que "nous avons besoin de parler des transports" et de "l'égalité entre les territoires".

"La sécurité n'est pas une compétence régionale, je ne veux pas qu'on mente aux Franciliens", insiste la députée LFI. Elle énumère les propositions de ce qu'elle appelle "les trois droites" en Île-de-France : "Le candidat de l'extrême droite Jordan Bardella qui a fait son affiche sur 'le choix de la sécurité', le candidat de La République en marche qui a fait sa première proposition sur une police régionale, et Mme Pécresse qui du matin au soir ne parle que de ça, de terrorisme et d'immigration, au point qu'on se demande si elle est candidate à sa propre réélection à la région Île-de-France ou si elle n'est pas surtout pressée par la présidentielle".

"Le climat politique est en train de tourner vinaigre et c'est dangereux, c'est grave"

"Nous sommes devant une société qui est en train de basculer dans le pré-fascisme, qui est en train de préparer le lit de l'extrême droite, et ça m'inquiète énormément", déclare Clémentine Autain. Elle "appelle au sursaut" de "toutes celles et ceux qui défendent les libertés, la démocratie, tout simplement le progrès humain".

Interrogée sur le climat de violence politique et en particulier sur la gifle reçue par Emmanuel Macron, Clémentine Autain estime que "le climat politique est en train de tourner vinaigre et c'est dangereux, c'est grave". D'après elle, ce climat actuel a commencé notamment avec "la tribune de militaires qui sortent de leur droit de réserve et qui, quelque part, reprennent les éléments de langage de l'extrême droite et défient le pouvoir en place", puis par la "manifestation de policiers devant l'Assemblée nationale avec un ministre qui vient alors que la justice est mise en cause et que des propositions anticonstitutionnelles sont revendiquées devant cette Assemblée nationale". Elle cite également la vidéo "assez terrifiante" du youtubeur Papacito visant les militants de La France insoumise.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du jeudi 10 juin 2021 :

Clémentine Autain, la députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis et candidate aux élections régionales en Île-de-France était l\'invitée du \"8h30 franceinfo\", jeudi 10 juin 2021.
Clémentine Autain, la députée La France insoumise de Seine-Saint-Denis et candidate aux élections régionales en Île-de-France était l'invitée du "8h30 franceinfo", jeudi 10 juin 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)