Féminicide de Mérignac : des défaillances entre les différents services de police et justice

Publié Mis à jour
Féminicide de Mérignac : des défaillances entre les différents services de police et justice
France 3
Article rédigé par
Clément Weil-Raynal - France 3
France Télévisions

Une femme a été découverte le 4 mai à Mérignac (Gironde), brûlée vive par son mari, auparavant condamné pour violences conjugales. Mercredi 12 mai, la mission d'inspection demandé par le Garde des Sceaux a rendu ses conclusions devant le Ministère de la Justice. Le journaliste Clément Weil-Raynal fait le point. 

Dans l'affaire du meurtre de Chainèze à Mérignac (Gironde), "le rapport d'étape cherche à comprendre les raisons pour lesquelles l'ex-mari de Chainèze a pu demeurer en liberté et assassiner son épouse dans les conditions effroyables que l'on sait", explique le journaliste Clément Weil-Raynal. Il avait l'interdiction de rentrer en contact avec elle, il avait à nouveau fait preuve de violences à son encontre et une plainte avait été déposée.

Manque de communication entre services

La première conclusion du rapport pointe un certain nombre de défaillances entre les différents services de police et de justice. Il évoque notamment des défauts de communication et de coordination entre ces différents services. "Il ne s'agit que d'un rapport d'étape, le ministre de la Justice, Eric Dupont-Moretti, s'est engagé à ce que les conclusions du rapport définitif soient rendues publiques le 10 juin prochain", conclut le journaliste.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Féminicides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.