8h30 franceinfo, France info

Loi "pour la confiance dans l'institution judiciaire", procès filmés, présidentielle 2022... Le "8h30 franceinfo" d'Éric Dupond-Moretti

Le garde des Sceaux était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 14 avril 2021. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Éric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", mercredi 14 avril 2021.
Éric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 14 avril 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Éric Dupond-Moretti, garde des Sceaux, ministre de la Justice, était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 14 avril 2021. Loi "pour la confiance dans l'institution judiciaire", procès filmés, présidentielle 2022... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia. 

Le projet de loi sur la justice "revitalise la cour d'assises traditionnelle"

Dans son projet de loi, le garde des Sceaux défend l'extension des cours criminelles, sans jury populaire, "dont tous les indicateurs disent qu'ils vont vers une satisfaction de nos concitoyens, des magistrats, des avocats, même si quelques-uns ne sont pas d'accord". Face aux critiques, Éric Dupond-Moretti répond que ce projet  "revitalise la cour d'assises traditionnelle".

Le garde des Sceaux va plus loin, en assurant qu'il "renforce la souveraineté du jury populaire qui était perdue depuis la mandature de Nicolas Sarkozy". Depuis cette réforme, "pour qu'un homme soit condamné devant les cours d'assises traditionnelles, il n'est plus nécessaire que se dégage une majorité de jurés. Donc les décisions rendues n'étaient pas des décisions de souveraineté populaire. Ça, je le rétablis".

Procès filmés : "du pédagogique et rien de trash"

Le projet de loi "pour la confiance dans l'institution judiciaire" prévoit également que les procès soient filmés en cas de motif d'intérêt public. "C'est du pédagogique, du pédagogique et du pédagogique et rien de trash", insiste Éric Dupond-Moretti. "Rétablir la confiance c'est aussi faire connaître", justifie-t-il.

"Ces procès ne seront diffusés qu'à partir du moment où ils auront connu leur épilogue définitif. C'est-à-dire à partir du moment où l'affaire est définitivement jugée. Je ne veux surtout pas d'interférence entre le procès médiatique et le vrai procès. Pas de direct non plus", détaille le ministre de la Justice.

Pour qu'Emmanuel Macron "se représente"

"Oui, je souhaite être aux côtés d'Emmanuel Macron s'il me le demande, s'il souhaite se représenter et je souhaite qu'il se représente", déclare Éric Dupond-Moretti. "Dans le domaine régalien, contrairement à tout ce que l'on peut entendre, on a fait des choses extraordinaires. Au ministère de la Justice, on a dépassé la barre des 9 000 magistrats, ce n'est jamais arrivé, avec un doublement des délégués du procureur", a-t-il plaidé.

Retrouvez l'invité du "8h30 franceinfo" du mercredi 14 avril 2021 :

Éric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, était l\'invité du \"8h30 franceinfo\", mercredi 14 avril 2021.
Éric Dupond-Moretti, Garde des Sceaux, était l'invité du "8h30 franceinfo", mercredi 14 avril 2021. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)