Le retrait de l'armée française du Mali et la crise en Ukraine... Le 8h30 franceinfo de Florence Parly

écouter (26min)

La ministre des Armées était l'invitée du 8h30 franceinfo vendredi 18 février 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Floprence Parly, ministre des Armées, vendredi 18 février sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Florence Parly, ministre des Armées, était l'invitée du 8h30 franceinfo vendredi 18 février. Elle a évoqué notamment le retrait de l'armée française du Mali et la crise en Ukraine. Elle a répondu aux questions de Lorrain Sénéchal et Neila Latrous.

Retrait du Mali : l'armée va "se mettre en ordre de marche"

Florence Parly a expliqué que l'armée française allait se "mettre en ordre de marche pour réaliser" le retrait militaire français du Mali "dans ce délai" de quatre à six mois qu'a fixé Emmanuel Macron. L'opération "va commencer ces jours-ci"

Pour la ministre des armées, ce défi logistique titanesque, dans un contexte sécuritaire dégradé, peut être relevé dans les temps par les forces françaises. "Le président de la République, dès le mois de juin de l'année dernière, nous a demandé de reconfigurer notre dispositif au Mali, nous avons donc déjà fermé trois bases que nous avions dans le Nord du Mali", a-t-elle ainsi expliqué.

Ukraine : "Aujourd'hui, la priorité c'est la diplomatie"

Dans la crise ukrainienne, la ministre des Armées estime qu'"aujourd'hui, la priorité c'est la diplomatie mais nous ne sommes pas naïfs et nous nous préparons". Pour Florence Parly "la réponse de l'Otan, c'est une réponse qui consiste d'abord à assurer la protection des pays [qui en sont membres] qui se trouvent au plus près de cette zone de tension dans laquelle nous sommes", a-t-elle détaillé.

"Le travail même des militaires est de se préparer et de faire face à toutes les éventualités, donc le travail est fait pour que cette protection puisse être assurée", a souligné Florence Parly. La France a "une force de plusieurs centaines d'hommes en Estonie" que le président s'est dit prêt à redéployer, a rappelé la ministre des Armées. 

Revoir l'émission en intégralité : 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.