IVG, rôle du RN à l'Assemblée, Ukraine candidate à l'UE... Le "8h30 franceinfo" de Philippe Ballard

écouter (26min)

Le député Rassemblement national de l'Oise était l'invité du "8h30 franceinfo", samedi 25 juin 2022.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 

Philippe Ballard, député Rassemblement national de l'Oise, était l'invité du "8h30 franceinfo". IVG, rôle du RN à l'Assemblée, Ukraine candidate à l'UE... Il répond aux questions d'Ersin Leibowitch et Myriam Encaoua.

Droit à l’IVG : "La loi Veil, on n’y touche pas"

"On est souverainistes, donc on ne va pas se mêler des affaires des autres", élude le porte-parole du Rassemblement national Philippe Ballard, interrogé à propos de la révocation du droit à l’IVG par la Cour suprême des États-Unis, vendredi. "La loi Veil [consacrant ce droit en France], on n’y touche pas", promet le député de l’Oise, qui rappelle toutefois que son parti a "voté contre" l’allongement du délai de 12 à 14 semaines. "Voilà notre position", ajoute-t-il.

Assemblée nationale : "on espère que Macron va enfin écouter"

Alors que la République en marche ne dispose plus de la majorité absolue à l'Assemblée nationale, "on espère qu'Emmanuel Macron va écouter, enfin, la voix du peuple français", lance Philippe Ballard. "On incarnera une opposition - Marine Le Pen l'a dit - ferme et constructive".

Candidature de l'Ukraine à l'UE : "on soutient évidemment le peuple ukrainien"

La candidature de l'Ukraine à l'entrée dans l'Union européenne a été validée vendredi lors d'un sommet à Bruxelles mais "ça va prendre 10, 15, 20 ans avant qu'il y ait des évolutions", souligne le député RN. Philippe Ballard qui met en avant la concurrence économique déloyale que cette adhésion pourrait engendrer. "On nous a mis en concurrence avec des pays qui n'ont pas les mêmes règles fiscales, sociales, environnementales. Ce n'est pas possible de lutter", explique-t-il.

Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du samedi 25 juin 2022 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.