Inflation, refus d'obtempérer à Paris et élections législatives... Le "8h30 franceinfo" de David Lisnard

écouter (26min)

David Lisnard, maire Les Républicains (LR) de Cannes et président de l'Association des maires de France (AMF) était l'invité du "8h30 franceinfo" mercredi 8 juin.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
David Lisnard, maire LR de Cannes, président de l'Association des maires de France (AMF), était mercredi 8 juin l'invité du 8h30 franceinfo.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

David Lisnard, maire Les Républicains (LR) de Cannes et président de l'Association des maires de France (AMF) était l'invité du "8h30 franceinfo" mercredi 8 juin.. Il répondait aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

"La police tue" : les propos de Jean-Luc Mélenchon donnent "une sorte de droit aux voyous de s’attaquer à la police"

Les propos de Jean-Luc Mélenchon donnent "une sorte de droit aux voyous de s’attaquer à la police", estime David Lisnard, qui trouve les propos du chef des Insoumis "absolument irresponsables".

"Quel est le pays au monde où on accepte tous ces refus d'obtempérer ?", s'interroge le président de l'AMF. David Lisnard rappelle qu'en 2021 il a eu à Cannes "deux cas de figure, où la police municipale a été obligée de répliquer avec ses armes létales. Heureusement il n'y a pas eu de mort". "Il ne s'agit pas d'encourager la police à sortir son arme mais il faut soutenir notre police sauf lorsqu'il y a des bavures et c'est ce qui est vérifié par l'IGPN", conclut-il.

Inflation : l'aide du gouvernement pour les plus modestes relève du "clientélisme électoral"

"À quelques jours des législatives, il faut bien avoir conscience de la dimension politicienne de ce genre d'annonces, aujourd'hui, on fait un peu du clientélisme électoral", a déclaré David Lisnard qui réagissait à l'annonce mardi de la Première ministre, Élisabeth Borne, de verser "à la rentrée" aux plus modestes une aide financière pour faire face à la hausse des prix.

Pour lui, "ça fait des mois" que le quoiqu'il en coûte "nécessaire au premier confinement" est devenu "une martingale pour distribuer un argent que l'État n'a pas""Évidemment, il faut aider ceux qui sont le plus en difficulté", estime le maire de Cannes, "c'est la dignité d'une civilisation qu'aider ces personnes-là". Mais "on ne peut pas se contenter et continuer à faire de la rustine sociale en plombant les générations futures", objecte-t-il. 

Hausse des prix : pour les villes aussi, la période est "très difficile"

"Vous avez des évolutions de charges énergétiques qui vont entre +30 % et +400 %", a indiqué le président de l'Association des maires de France, et "pour la première fois, vous avez des services qui ferment pour des raisons d'envolées de factures". Ainsi, "il y a aujourd'hui 4 ou 5 piscines municipales qui sont fermées en France. Je n’avais jamais vu ça !", s'inquiète David Lisnard.

Une hausse des impôt locaux est "un des paramètres" envisagés pour surmonter la période qui est "très difficile", selon le maire de Cannes. "Il y aura certainement des hausses d'impôts dans certaines collectivités qui ne pourront pas faire autrement. [...] On parle de l'énergie, mais il faut parler de tous les marchés publics qui s'envolent, il faut également évoquer l'alimentation, donc les cantines scolaires, et la masse salariale", a-t-il listé. "On est habitué depuis quelques années à être dans l'assistanat budgétaire" mais "il y a des principes de réalité qui vont s’appliquer", prévient-il. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.