Gérald Darmanin, polémique autour de la LDH, fin de vie, manœuvres militaires chinoises... Ce qu'il faut retenir de l'interview d'Aurélien Pradié

Le député LR du Lot, était l'invité du "8h30 franceinfo" du mardi 11 avril 2023.
Article rédigé par France Info
Radio France
Publié
Temps de lecture : 25 min
Aurélien Pradié, député LR du Lot, était l'invité du "8h30 franceinfo" du mardi 11 avril 2023. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Aurélien Pradié, député Les Républicains du Lot, était l'invité du 8h30 franceinfo du mardi 11 avril 2023. Gérald Darmanin, Ligue des droits de l'Homme, fin de vie, manœuvres chinoises... Il répond aux questions de Marc Fauvelle et Salhia Brakhlia.

Maintien de l'ordre : "Darmanin a la tentation de devenir un agitateur en campagne électorale"

"Gérald Darmanin a la tentation de devenir un agitateur en campagne électorale", critique Aurélien Pradié. Il dénonce la manière dont le ministre de l'Intérieur s'est comporté lors de son audition à l'Assemblée nationale sur la gestion du maintien de l'ordre à l'occasion des manifestations contre la réforme des retraites et contre les méga-bassines à Sainte-Soline (Deux-Sèvres). Pour Aurélien Pradié, ses propos s'apparentent à "de la provocation en permanence".

Subventions à la LDH : Gérald Darmanin "répond à la dérive par la dérive"

Aurélien Pradié dénonce les propos tenus par Gérald Darmanin vis-à-vis de la Ligue des droits de l'Homme. Auditionné par la commission des lois sur le maintien de l'ordre lors des manifestations "anti-bassines" et contre la réforme des retraites, le ministre de l'Intérieur a affirmé que "la subvention donnée par l'État mérite d'être regardée dans le cadre des actions qui ont pu être menées". Pour le député LR du Lot, en tenant ses propos, Gérald Darmanin "répond à la dérive par la dérive". Aurélien Pradié considère en effet que la LDH "s'est totalement perdue depuis quelques années", dénonçant par exemple ses "combats pour la défense de la burqa". Mais il rappelle que "dans un état de droit, les subventions ne sont pas attribuées selon le bon vouloir de l'un ou de l'autre".

LR : "Si certains ont une envie profonde de rejoindre la Macronie mourante qu'ils le fassent"

"Si certains ont une envie profonde de rejoindre Emmanuel Macron et la Macronie mourante, qu'ils le fassent", lance Aurélien Pradié à ses camarades du parti Les Républicains. Le député LR du Lot critique les ralliements entre le parti de droite et la majorité présidentielle. Il estime qu'en votant la motion de censure contre l'avis de son parti, "en ne devenant pas des petits télégraphistes", il n'a "pas affaibli [sa] famille politique". Aurélien Pradié assume d'ailleurs ses prises de position lors des débats à l'Assemblée nationale sur la réforme des retraites.

Les Républicains : se différencier d'Emmanuel Macron sous peine de "laisser un boulevard à Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon"

Aurélien Pradié appelle les élus Les Républicains à plus de vigilance quant à leur positionnement vis-à-vis de la majorité présidentielle : "Si demain Les Républicains deviennent les seconds couteaux d'Emmanuel Macron, alors on laisse un boulevard à Marine Le Pen et Jean-Luc Mélenchon", estime le député LR du Lot. Pour éviter cela, Aurélien Pradié dénonce l'attitude des élus du Rassemblement national lors des débats au Parlement sur la réforme des retraites, les accusant de s'être "planqués" et d'être "restés tapis dans l'ombre en attendant que le fruit pourri tombe".

Fin de vie : "Il faut faire preuve d'aucun intégrisme sur ces questions"

Aurélien Pradié, député LR du Lot, souhaite que soit mené "un débat apaisé" sur les questions de la fin de vie. Le 2 avril, la Convention citoyenne sur la fin de vie s'est prononcée majoritairement pour une aide active à mourir et dans la foulée le président Emmanuel Macron a annoncé vouloir un projet de loi d'ici la fin de l'été. Dans ce contexte, le député LR du Lot, Aurélien Pradié, appelle ses "amis politiques, comme ceux qui sont en faveur d'une avancée à ne faire preuve d'aucun intégrisme, d'aucune intolérance". "Ce ne peut pas être un texte conflictuel", estime l'ex-numéro deux du parti LR. Il reconnaît d'ailleurs que sur ce sujet sa "parole n'a pas toujours été apaisée", mais il souhaite qu'elle "le soit, car ce sujet est trop important".

Manœuvres chinoises : la France "doit durcir le ton", plaide le député LR Aurélien Pradié

Le député LR du Lot Aurélien Pradié estime que la France doit "durcir le ton" face à la Chine, qui a mené d'importantes manœuvres militaires autour de Taïwan pendant trois jours, ce week-end. Il plaide pour la mise en place d'une "règle claire", à savoir "pas d'invasion d'une démocratie comme Taïwan". "Il faut rappeler au monde et à la Chine en particulier que tout n'est pas permis", lance le député Les Républicains. Il souhaite que la France ne soit "pas suiviste ni des États-Unis ni de la Chine" et juge important de se positionner, "car ce qui se joue là, c'est l'équilibre du monde", "c'est l'instabilité des règles internationales".

------------------------------------
Retrouvez l'intégralité du "8h30 franceinfo" du mardi 11 avril 2023 :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.