Fabien Roussel, candidat communiste à l'élection présidentielle, répond aux questions des auditeurs de franceinfo

écouter (26min)

Le candidat communiste à l'élection présidentielle était l'invité mercredi des "Matins présidentiels" de franceinfo. Les candidats à l’élection présidentielle répondent aux questions de nos spécialistes et des auditeurs sur l’économie, l’environnement, l’international.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min.
Fabien Roussel, invité sur franceinfo, le 26 janvier 2022. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Fabien Roussel, candidat du Parti communiste français à l'élection présidentielle était l'invité des "Matins présidentiels" de franceinfo" mercredi 26 janvier. Revalorisation des retraites, énergie, prix des loyers, lutte contre l’islamisme radical, environnement : il a répondu aux questions des auditeurs de franceinfo et des lecteurs de notre partenaire Le Parisien / Aujourd'hui en France.

>> Ehpad, fin du pass vaccinal et référendum sur l'UE… Ce qu'il faut retenir de l'interview de Fabien Roussel sur franceinfo

- Les retraites. "Les retraites seront-elles revalorisées ?", demande ainsi par exemple Noelle, retraitée dans le Var. Fabien Roussel promet que s'il est élu, il n'y aura pas de pension inférieure à 1 200 euros net pour tous les retraités. Il propose de baisser la CSG et de rétablir la demi-part fiscale pour les veuves et les veufs.

- Le prix des loyers. Marino, lui, a souhaité entendre le candidat communiste sur les loyers, jugés parfois trop élevés. "Il faut rénover 500 000 logements sociaux par an et en construire 250 000 par an, cela réduira les prix du privé, parce qu'il y aura moins de tension sur le marché", a expliqué Fabien Roussel, qui souhaite diviser le prix des loyers au moins par deux. "Le prix du loyer ne devra pas dépasser 20% des revenus", a-t-il promis.

- L'écologie. Germain, étudiant de 23 ans en économie à Paris, demande de son côté comment conciliier environnement et hausse du niveau de vie."Je ne suis pas pour l'écologie de la punition, je suis pour l'écologie de la solution", réagit Fabien Roussel.. "Il faut changer nos modes de consommation et de production, a-t-il ajouté. Il faut permettre à chacun de vivre dignement, d'avoir accès à une voiture propre et accès à des transports publics."

- La redevance audiovisuelle. André, retraité dans la Loire, 83 ans, interroge le candidat sur le sujet de la redevance audiovisuelle. Fabien Roussel appelle à la supprimer et dénonce une trop grande concentration dans les groupes de médias. Il souhaite donner plus de pouvoir aux salariés de groupes pour "libérer l’information du poids de la finance".

- L'islamisme radical. Sacha, 32 ans et attaché d’ambassade, aborde le sujet de la lutte contre l’islamisme radical. "Oui, il y a en France une menace issue de réseaux terroristes islamistes, estime Fabien Roussel. Nous ne devons pas céder d'un pouce à toutes leurs tentatives parfois insidieuses." Le candidat communiste propose "de taper au porte-monnaie" des organisations islamistes. 

Il dénonce l'abandon par l'État de certains quartiers, dans lesquels il veut développer la police de proximité, déjouer les trafics, réinstaller les services publics et donner davantage de moyens aux associations qui oeuvrent au lien social.

- L'énergie. À Bastia, Michel, 69 ans et retraité de la Banque Postale, interpelle le candidat sur le sujet de l'énergie. "Aujourd'hui, la hausse du prix de l'essence concerne tout le monde, et on assigne à résidence une partie de nos citoyens", juge Fabien Roussel au sujet des mesures du gouvernement pour lutter contre la flambée des prix de l'énergie. "Ce gouvernement dépense très, très mal l'argent public", juge le candidat communiste qui veut remettre en place une taxe flottante sur le prix des carburants et "faire payer les compagnies pétrolières". 

"Je souhaite que l'ensemble de ce secteur soit réuni dans un ensemble public de l'énergie. L'électricité est un bien commun, elle ne doit pas fluctuer comme la Bourse." "Si on veut réindustrialiser la France, il va bien falloir avec une électricité décarbonée pour répondre aux enjeux du réchauffement climatique", poursuit le candidat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.