8h30 Toussaint-Aphatie, France info

Florian Philippot appelle à "reprendre le grand travail de l'assimilation républicaine"

Invité ce mercredi de franceinfo, Florian Philippot, vice-président du Front national, a estimé que l'assimilation "fonctionnait de plus en plus mal." Il a aussi réagi aux soucis de santé de Jacques Chirac dont il a salué la "stature", un "certaine hauteur de vue, une certaine majesté en fonction dans le bon sens du terme..."

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Florian Philippot, vice-président du FN
Florian Philippot, vice-président du FN (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)

Selon un sondage ifop pour l’Institut Montaigne, 46% des musulmans sont "soit totalement sécularisés, soit en train d'achever leur intégration" sans renier leur religion. 25% d’entre eux sont plus pieux et plus identitaires tout en rejetant le voile intégral. Et enfin, 28% ont "adopté un système de valeurs clairement opposé aux valeurs de la République".

Je ne veux pas qu'entrent en France des personnes qui mettent la religion au-dessus de la République

Selon Florian Philippot, cette enquête montre que "l'assimilation a fonctionné très mal en France" et qu'"elle fonctionne de plus en plus mal". Pour lui, "il faut arrêter l'immigration" car "il y a bien un lien avec l'immigration". "Je ne veux pas qu'entrent en France des personnes qui mettent la religion au-dessus de la République. Il va falloir reprendre le grand travail de l'assimilation républicaine. Il faut qu'à l'école on réapprenne la fierté d'être français".

Le vice-président du FN aussi revenu sur les propos de Nicolas Sarkozy concernant "nos ancêtres les Gaulois". Pour Florian Philippot, "nos ancêtres mythiques sont gaulois". Il faut "qu'on arrête de culpabiliser les Français et qu'on réapprenne l'Histoire. Il y a plus de fierté nationale que de zones d'ombres dans notre histoire", a estimé le bras droit de Marine Le Pen. Avant de poursuivre : "Quand on parle de Gaulois, on parle d'assimilation".

Pour Florian Philippot tout se passe à l'école. "Je voudrais qu'on apprenne le français, qu'on valorise l'histoire de France, qu'on apprenne la fierté des Français et voir plus de drapeaux".

Jacques Chirac demeure dans l’inconscient collectif français comme peut-être le dernier président, vrai président

Le Front national a peu communiqué sur l'état de santé de Jacques Chirac, hospitalisé depuis ce week-end à Paris. "Nous lui souhaitons un bon rétablissement mais nous respectons la vie privée de chacun", a déclaré mercredi sur Florian Philippot, vice-président du parti. "On a eu des désaccords politiques importants mais Jacques Chirac demeure dans l’inconscient collectif français comme peut-être le dernier président, vrai président. Il avait une stature, une certaine hauteur de vue, une certaine majesté en fonction dans le bon sens du terme."

Florian Philippot a indiqué qu'en 2002 il n'avait voté ni pour Jean-Marie Le Pen, ni pour Jacques Chirac. "J'ai voté blanc si je me souviens bien", a-t-il assuré.

35h : Nous avons toujours été clairs sur ce point, on ne revient pas dessus

Les 35 heures sont régulièrement mis en cause par la droite comme un frein à l'activité économique française. Mercredi matin, sur franceinfo, le vice-président du Front national Florian Philippot a rappelé que son parti ne reviendra pas dessus s'il accède au pouvoir. "Nous avons toujours été clairs sur ce point, on ne revient pas dessus mais on peut négocier par branche, si on fait 37 heures, elles sont payées 37 heures."

Interrogé sur le programme économique du FN, Florian Philippot a expliqué qu'"il sera connu au début de l'année prochaine quand on lancera définitivement la campagne. Je n'ai jamais mis l'idéal de justice sociale à gauche ou à droite. Je rappelle qu'on est normalement dans une République sociale. On ne peut rien faire si nous n'avons pas les instruments de la souveraineté économique."


Florian Philippot appelle à "reprendre le grand... par franceinfo

Florian Philippot, vice-président du FN
Florian Philippot, vice-président du FN (Jean-Christophe Bourdillat / Radio France)